Coronavirus en Israël : Un cas de double infection au Covid-19 et à la grippe, baptisé « Flurona », détecté

EPIDEMIE La femme, enceinte et non vaccinée à la grippe comme au Covid-19, a été brièvement hospitalisée avant de pouvoir sortir, jeudi dernier. Ce cas de « flurona » inquiète toutefois les autorités israëliennes

F.P.
— 
Un centre de vaccination israélien contre le Covid-19, le 8 mars 2021 (illustration).
Un centre de vaccination israélien contre le Covid-19, le 8 mars 2021 (illustration). — Majdi Mohammed/AP/SIPA

Prenez le Covid-19 d’un côté, la grippe de l’autre, associez les deux et vous obtenez le « flurona », contraction de grippe en anglais (« flu ») et corona, pour coronavirus. Le combo des deux maladies est redouté. En Israël, il est devenu réalité. Les autorités ont annoncé la semaine dernière qu’une femme avait été infectée par les deux virus à la fois.

« Les deux maladies sont les mêmes »

Cette dernière, enceinte et non vaccinée, ni contre la grippe, ni contre le Covid-19, a été hospitalisée à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, à l’est de Tel-Aviv, précise The Times of Israël. Elle présentait des symptômes bénins de difficultés respiratoires. « On lui a diagnostiqué la grippe et le coronavirus dès son arrivée, explique le professeur Arnon Vizhnitser, directeur du service de gynécologie de l’hôpital dans les colonnes du journal Hamodia. Les deux maladies sont les mêmes. Elles sont virales et provoquent des difficultés respiratoires car les deux attaquent les voies respiratoires supérieures. » En bonne santé, la patiente a pu sortir jeudi de l’hôpital.

Ce n’est toutefois pas le premier cas de flurona. Mentionnée par Le Parisien, une étude du Journal of the American Medical Association, publiée en 2020, précisait déjà que des « médecins de plusieurs pays ont signalé des patients testés positifs à la fois pour le Covid-19 et pour la grippe ».

La crainte de gérer deux épidémies en même temps ?

En Israël, les autorités estiment que d’autres malades doivent avoir contracté les deux virus, sans avoir été diagnostiqués. Elles disent étudier le cas de cette femme enceinte afin de voir si ce « cocktail » de deux virus pouvait causer une plus grave maladie.

Le pays, qui a connu une augmentation du nombre de cas de grippe ces dernières semaines, avec près de 2.000 personnes hospitalisées, craint surtout de devoir gérer deux épidémies majeures en même temps, rapporte Times of Israël.