Coronavirus : Le port du masque à nouveau obligatoire en extérieur à Paris dès vendredi 31 décembre

EPIDEMIE Retrouvez ici toute l’actualité liée à l’épidémie de Covid-19 de ce mercredi 29 décembre 2021

M.A M.F et X.R
— 
Le masque redevient obligatoire en extérieur à Paris.
Le masque redevient obligatoire en extérieur à Paris. — Thibault Camus/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • La France a établi un nouveau record de contaminations au Covid-19, avec près de 208.000 nouveaux cas en 24 heures, ce mercredi.
  • Face à la dégradation de la situation sanitaire, le port du masque redevient obligatoire dans toute la capitale.
  • Le projet de loi sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal est arrivé ce mercredi en commission à l’Assemblée nationale, quinze jours avant son entrée en vigueur espérée.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce live est maintenant terminé.

Merci de l’avoir suivi avec nous. On vous retrouve demain pour suivre à nouveau les informations liées à la pandémie de Coronavirus en France et dans le monde.

20h50 : Les Parisiens vont devoir sortir couverts

La préfecture de police a annoncé ce mercredi soir que le port du masque serait à nouveau obligatoire à l’extérieur dans toute la capitale dès vendredi.

Cette obligation s’applique aux personnes âgées de plus de 11 ans, « à l’exception des personnes circulant à l’intérieur de véhicules, des cyclistes et des usagers des deux roues » ou des « personnes pratiquant une activité sportive », a précisé la préfecture dans un communiqué.

20h30 : Le pass vaccinal « susceptible de susciter des menaces » envers les élus

Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la protection des élus « dans le contexte de l’examen du projet de loi du pass vaccinal ». Le ministre de l’Intérieur propose ainsi de systématiser l’intégration des domiciles et permanences des élus dans les patrouilles de police et gendarmerie.

Il indique dans un télégramme le débat parlementaire relatif à ce nouveau projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal est « susceptible de susciter des menaces voire des passages à l’acte contre les élus ». Un courrier qui survient alors que le député LREM de l’Oise Pascal Bois dénonce un incendie criminel ​ et des tags anti-pass vaccinal à son domicile.

20h20 : Au tour de l’Argentine de réduire la période de quarantaine

Après les Etats-Unis lundi, puis l’Espagne, le gouvernement argentin a annoncé mercredi une réduction de la quarantaine pour les personnes positives au Covid-19. Celle-ci passe de 10 à 7 jours. Cet allègement vise à tenter de minimiser l’impact sur l’activité économique du pays.

20h16 : A quand une jauge (enfin) intelligente dans les stades ?« On continue de penser que mettre 5.000 personnes dans un stade qui peut en contenir 5.000 où les gens seraient les uns sur les autres, c’est la même chose que dans un stade de 50.000 ou 60.000 places », dénonce Michel Savin, Sénateur LR de l’Isère auprès de 20 Minutes. Il invite le gouvernement à faire « confiance aux responsables locaux, que ce soit l’État ou les clubs ». ​.
20h08 : Contaminations records au Royaume-Uni

Le pays, l’un des plus touchés en Europe par la pandémie, a recensé mercredi 183.037 cas en 24 heures.

En Angleterre, 10.462 personnes étaient hospitalisées avec le Covid-19 mercredi, un niveau inédit depuis début mars et qui marque une hausse de 48 % en une semaine, selon le service public de santé NHS England.

 

 

19h51 : On vous a fait un petit guide pratique pour la soirée du Nouvel An

Avec ce qui est autorisé, ce qui est interdit​, ce qui est conseillé et ce qui est déconseillé. Ne nous remerciez pas.

19h24 : Le gouvernement belge annule sa décision de fermer les lieux culture

Après avoir été désavoué mardi par le Conseil d’Etat, le gouvernement belge a annoncé qu’il annulait sa décision de fermer les théâtres, cinémas et salles de spectacle prise pour endiguer la propagation du variant Omicron du coronavirus.

 

19h15 : CovidTracker alerte : il ne peut plus suivre la progression d’Omicron

La plateforme française permettant de suivre l’évolution de l’épidémie à Coronavirus en France et dans le monde depuis maintenant 2 ans a affirmé qu’elle n’était plus en mesure de suivre la progression d’Omicron. En cause, un changement des méthodes du criblage décidé depuis mi-décembre par la Direction générale de la Santé et le manque de publication Open data des résultats des labos par Santé publique France.

« Pourquoi effectuer une telle transition au pire moment, s’interroge Guillaume Rozier, le fondateur de CovidTracker. Le thermomètre des open data est cassé à un moment où on en avait besoin. » Il appelle Santé publique France à de nouveau donner libre accès aux résultats de criblage des tests de tous les laboratoires et explique dans une série de Tweet comment CovidTracker procède pour établir un suivi d’Omicron.



 

18h14 : Allez on rigole un coup
 











































Voir cette publication sur Instagram

















































































































































































Une publication partagée par Yugnat999 (@yugnat999)


 

Voilà, maintenant on peut à nouveau déprimer face à la situation sanitaire qui empire en France et dans le monde.

18 heures : Les pharmacies gardent le monopole des autotests

La vente d’autotests en supermarchés pour dépister le Covid-19 conservera son caractère « exceptionnel » a confirmé Olivier Véran. « C’est une dérogation, mais en aucun cas cela ne doit contrevenir dans la durée à la question du monopole pharmaceutique pour les dispositifs médicaux », a déclaré le ministre de la Santé alors qu’il sera possible de se procurer ces tests jusqu’au 31 janvier en grandes surfaces.

17h20 : Il ne va pas être très fun le Nouvel an en Grèce

Le gouvernement grecque a annoncé une nouvelle batterie de restrictions dont l’interdiction de la musique dans les bars et les restaurants à partir de jeudi et jusqu’au 16 janvier (donc le soir du Nouvel an). Les Grecques devront également faire du tri dans leurs amis puisque les tablées seront limitées à six personnes.

Petit lot de consolation le soir de la Saint-Sylvestre, les bars et les restaurants pourront fermer à 2 heures au lieu du minuit désormais réglementaire… « Mais toujours sans musique », a insisté Thanos Plevris, le ministre grec de la Santé, dans un message télévisé.

16h55 : L’Espagne réduit la quarantaine pour les cas positifs de Covid

Il s’agit de trouver équilibre entre « santé publique » et « croissance économique ». Tout un programme… Le gouvernement espagnol a décidé mercredi de réduire la durée de la quarantaine des personnes positives au Covid-19 à sept jours contre dix auparavant.

Le Premier ministre Pedro Sanchez n’a pas caché ses craintes de déstabilisation de l’économie liée à la déferlante du variant Omicron pour justifier cette décision.

16h47 : L’OMS pronostique un effondrement des systèmes de santé dans le monde

Le « tsunami » des cas de Covid-19 va entraîner les systèmes de santé vers un effondrement, prévoit l’Organisation mondiale de la santé.

Si après ça vous avez encore la force de souhaiter "Bonne année (et surtout, la santé)" à vos proches, c’est que vous êtes un Jedi.

16h27 : Les téléconsultations en bonne voie pour rester à 100 % rembourséesLe gouvernement a déposé un amendement à son projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, pour prolonger jusqu’à l’été le remboursement à 100 % des téléconsultations médicales par l’Assurance maladie.Dans le même élan, le gouvernement entend perpétuer « jusqu’au 30 juin 2022 » la « garantie de financement pour les établissements de santé » publics et afin d'« éviter toute rupture de trésorerie (…) à l’heure où nous demandons des déprogrammations de soins », a justifié Olivier Véran.
16h16 : Allons chercher un peu d’espoir sur Twitter en cette rude fin d’année…


Ah bah non, désolée.

16h10 : Olivier Véran ne parle plus de « vague » mais de « raz-de-marée »

« Nous faisons face à deux ennemis », Delta qui n’a pas dit son dernier mot, a souligné le ministre de la Santé devant la commission des Lois, mais aussi « le variant Omicron, et là je ne parlerai plus de vague. J’ai parlé de lame de fond. » « Vu les chiffres que nous enregistrons depuis quelques jours, je parlerai de raz-de-marée », a martelé Olivier Véran.

16 heures : Olivier Véran explique pourquoi le pass sanitaire se transforme en pass vaccinal

Le ministre de la Santé a expliqué que cette mesure qui doit être votée lundi vise plus à presser les non-vaccinés « indifférents », qu’à convaincre les vaccinosceptiques.

 

15h50 : Cluster derrière les barreaux

Plusieurs foyers de contamination ont été identifiés dans les prisons françaises. Au niveau national, 370 contaminations ont été détectées parmi les quelque 70.000 détenus, 448 parmi le personnel (sur environ 40.000), indique ce bilan du ministère établi au 27 décembre.

Si la prison de Perpignan reste le plus gros cluster avec 84 détenus et 15 membres du personnel positifs au Covid-19, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) Dominique Simonnot a fait état mercredi sur Franceinfo d’autres foyers de contamination à « Rennes, à Béziers, à Argentan (et) un autre dans le Lot… ».

« La population est assez jeune et il n’y a pas de forme grave » de la maladie, précise le ministère en ajoutant qu’il y a « suffisamment de personnels pour permettre une rotation » et « évoluer rapidement ».

 

 

 

15h30 : Au tour des Etats-Unis d’enregistrer un nouveau record de contaminations

Selon l’Université Johns Hopkins, le pays a enregistré mardi une moyenne record sur sept jours de 265.427 nouveaux cas quotidiens.

15h05 : Le Danemark devient le pays le plus toucher par le Coronavirus

Avec 23.228 nouvelles contaminations en 24 heures, ce mercredi, le Danemark et ses 5,8 millions d’habitants devient le pays du monde avec le plus de nouveaux cas de Covid-19 proportionnellement à sa population

14h55 : Nouveau record de contaminations en France

Olivier Véran a annoncé que quelque 208.000 cas de Covid-19 avaient été enregistrés ce mercredi. C’est la première fois depuis le début de la pandémie que la France passe la barre des 200.000 contaminations.

14h40 : Une bougie pour rendre hommage à un mort du Covid provoque un incendie dans un service de réanimation en Ukraine

Selon les services de secours, un employé de l’hôpital avait allumé mardi soir cette petite lumière pour rendre hommage à un patient mort récemment du Coronavirus. Mais au contact de l’air saturé de l’unité de soins intensifs pour malades du Covid-19 de la ville de Kossiv (ouest) cette source de chaleur a « immédiatement » déclenché un embrasement des équipements médicaux.

Trois personnes, dont deux patients, sont mortes dans cet incendie au rez-de-chaussée du bâtiment. L’identité de la troisième personne décédée n’était pas connue, tout comme le sort de l’employé ayant allumé la bougie. Quatre personnes ont par ailleurs été blessées, dont deux très grièvement brûlées, ont ajouté les secours.

 

13h55 : Les parents d’une fillette vaccinée par erreur au Moderna portent plainte

Selon l’Agence régionale de Santé de Normandie, « un enfant venu se faire vacciner le 22 décembre au centre de vaccination d’Avranches a reçu par erreur une demi-dose de Moderna, au lieu du Pfizer pédiatrique ». Selon le directeur du Centre hospitalier d’Avranches-Granville Joanny Allombert, interrogé par France Bleu, la fillette a été aiguillée par un professionnel de santé sur une mauvaise file d’attente.

« Cette erreur ayant été immédiatement constatée par les professionnels de santé du centre, la famille a été reçue sur place par le médecin référent », poursuit l’ARS dans un courriel à l’AFP, précisant que l’enfant « se porte bien ». Selon l’agence, l’échange avec le médecin a permis de présenter aux parents « les éventuels effets post-vaccinaux et les principaux signes pouvant laisser penser à un effet indésirable, notamment de très rares cas d’inflammations cardiaques, réversibles et sans gravité ». Le père a tout de même décidé de porter plainte.

13h50 : De nouvelles restrictions à La Réunion

Les événements dans l’espace public sur l’île sont désormais interdits. Une exception est accordée pour les manifestations politiques ou religieuses. Les rassemblements privés dans les salles des fêtes sont également proscrits et les jauges seront rétablies dans les établissements recevant du public (ERP).

13h43 : Un couvre-feu instauré à La Réunion

Le préfet de l’île, Jacques Billant, a annoncé lors d’une conférence de presse ce mercredi qu’un couvre-feu serait instauré de 21 heures à 5 heures dès ce samedi 1er janvier et pour au moins trois semaines.

13h25 : Novak Djokovic refuse de dire s’il a été ou non vacciné contre le Covid-19

Résultat : le N.1 mondial du tennis ne disputera pas l’ATP Cup du 1er au 9 janvier à Sydney, ont annoncé les organisateurs. Sa participation à l’Open d’Australie est également incertaine.

12h56 : 90 % des malades du Covid-19 en réanimation au Royaume-Uni n’ont pas eu de dose de rappel

C’est Boris Johnson qui nous donne le chiffre pas joyeux du jour : « j’ai parlé à des médecins qui disent que jusqu’à 90 % des personnes en soins intensifs n’ont pas eu de dose de rappel », a-t-il indiqué lors de la visite d’un centre de vaccination. Le Premier ministre britannique a rappelé l’importance d’effectuer sa dose de rappel, alors que le Royaume-Uni a lancé une campagne massive de rappel vaccinal qui a déjà permis d’administrer une dose supplémentaire à presque 57 % de la population âgée de plus de 12 ans.

L’objectif est d’en offrir une à toute la population adulte avant la fin de l’année. Avec le variant Omicron, le pays a battu son record de contaminations, avec 130.000 nouveaux cas recensés mardi en Angleterre et au Pays de Galles. Au 22 décembre, 8.240 personnes atteintes du Covid étaient hospitalisées dans le pays, dont 842 sous respirateur.

Néanmoins, le Premier ministre ne veut pas mettre en place de mesures sanitaires supplémentaires à l’approche du Nouvel An. Il a toutefois appelé la population à fêter la Nouvelle année « avec prudence ».

12h47 : Mikel Arteta positif à son tour (mais rien à voir avec l’info précédente)

Très touchée par le Covid-19, la Premier League a déjà vu seize rencontres être reportées dans la période souvent décisive dans la course au titre des fêtes de fin d’année. Moins pénalisant pour l’équipe, Arsenal vient d’annoncer que son manager espagnol Mikel Arteta, légende du club, était positif au Covid-19 et manquerait le prochain match à l’Emirates Stadium contre le leader Manchester City. « Mikel est à l’isolement conformément aux dispositions gouvernementales et nous lui souhaitons un bon rétablissement. »



 

12h16 : Salah Abdeslam testé positif au Covid-19

Principal accusé du procès des attentats du 15 novembre 2015, Salah Abdeslam a été testé positif au Covid-19 lundi. Cela ne va pas avoir d'indidence dans l'immédiat sur le procès, qui est suspendu pendant les vacances de Noël. Mais il doit reprendre le 4 janvier, ce qui semble très court pour que Salah Abdeslam soit remis à cette date. Sollicitée pour savoir si un report de l'audience serait demandé, l'une des avocates de Salah Abdeslam, Me Olivia Ronen, n'a pas répondu dans l'immédiat.

La question se pose aussi de savoir comment le djihadiste a pu être contaminé, alors qu'il est détenu dans la prison de Fleury-Mérogis sous le régime très strict de l'isolement, seul dans une cellule équipée d'un dispositif de vidéosurveillance fonctionnant 24h sur 24 et avec des contacts sociaux extrêmement réduits. Un surveillant qui lui apportait régulièrement ses repas a également été testé positif, de même que 21 détenus de la plus grande prison d'Europe.

11h53 : Le pass vaccinal déjà à l'Assemblée

Face aux records de contaminations, le gouvernement accélère son calendrier sur le pass vaccinal. Olivier Véran doit défendre le projet de loi dès 14h30 en commission des Lois à l'Assemblée nationale. Le texte sera ensuite discuté dans l'hémicycle dès lundi, puis au Sénat le 5 janvier, pour une entrée en vigueur attendue le 15 janvier.

11h19 : Record de contaminations dans le monde sur la semaine écoulée, selon un comptage de l’AFP ​

Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935.000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels.

Ces chiffres, les plus hauts depuis le début de la pandémie fin 2019, se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays depuis le début de la pandémie. En outre, les politiques de tests diffèrent d’un pays à l’autre.

11h03 : Le RN et les Insoumis n’appliqueront pas les jauges dans leurs meetings

Le Rassemblement national n’appliquera pas pour ses meetings les jauges annoncées par le Premier ministre Jean Castex - 2.000 personnes maximum en intérieur, 5.000 en extérieur -, a indiqué mercredi le député et porte-parole du RN Sébastien Chenu, une position également tenue par La France insoumise.

« La question ne se pose pas », a déclaré Sébastien Chenu sur Europe 1, rappelant que la Constitution permettait « jusqu’à preuve du contraire » la tenue des « meetings et réunions politiques sans limitation ».

« Cela n’empêche pas de prendre un certain nombre de dispositions » comme les gestes barrières ou la distanciation sociale, a néanmoins précisé le porte-parole de la candidate RN à la présidentielle Marine Le Pen, qui doit lancer officiellement sa campagne les 15 et 16 janvier 2022 par une « convention présidentielle » à Reims (Marne).

« Il serait problématique d’instaurer une jauge » pour les meetings de Jean-Luc Mélenchon, a abondé sur RMC le député LFI Éric Coquerel, annonçant que le candidat insoumis, qui doit tenir un meeting le 16 janvier au parc-expo de la Beaujoire à Nantes, n’appliquerait pas les « mesures liberticides » du gouvernement.

10h37 : Le pass vaccinal, « une nécessité pour affirmer le bien-fondé de la vaccination »

Le pass vaccinal est « une nécessité pour affirmer le bien-fondé de la vaccination en faisant porter plus de contrainte sur ceux qui ne sont pas vaccinés », a estimé la députée LREM Aurore Bergé, ce mercredi, dans l’émission Les 4 Vérités sur France 2. « On a besoin de l’entrée en vigueur le plus rapidement possible du pass. »

10h10 : Un assouplissement pour les enfants ou pour boire de l’eau dans les transports

Pour lutter contre la cinquième vague de Covid, le gouvernement a annoncé lundi l’interdiction de boire et manger dans les transports collectifs. Mais « il y aura peut-être des assouplissements ici ou là, pour les enfants, ou pour boire de l’eau », a annoncé le ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, ce mercredi sur France Inter.



 

10h05 : Aurore Bergé s’indigne de la comparaison entre pass vaccinal et statut des Juifs

La présidente déléguée du groupe LREM Aurore Bergé en « a marre de se faire traiter de nazi ou de collabo » par les anti-vax et veut porter plainte contre le professeur de philosophie René Chiche qui a comparé le pass vaccinal au statut de Juifs de 1940.

« Oser comparer la mise en place du pass vaccinal, c’est-à-dire la possibilité de mieux protéger les Français, avec un statut discriminatoire basé sur la religion de certains Français qui a envoyé des dizaines de milliers de Français juifs à la mort, je trouve que c’est profondément indigne », a dénoncé mercredi la députée des Yvelines sur France 2.

Elle a confirmé son intention de porter plainte contre le professeur de philosophie René Chiche, qui a utilisé cette comparaison sur Twitter pour attaquer les députés qui voteront la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, alors que le projet de loi arrive mercredi en commission à l’Assemblée nationale, quinze jours avant son entrée en vigueur espérée.

10h : Quatre suspects, accusés d’avoir violé les règles sanitaires en Chine, contraints de parader

Quatre suspects accusés d’avoir mis en péril les règles anti-Covid ont été contraints de parader dans une ville du sud de la Chine, ont rapporté les médias, dont certains fustigeaient une approche disproportionnée. Quatre suspects en combinaison intégrale ont été forcés de défiler mardi dans les rues de Jingxi, près du Vietnam, devant une foule nombreuse, a rapporté le quotidien local Les Nouvelles du Guangxi.

Chaque suspect, menotté dans le dos, était escorté par deux policiers également en combinaison blanche, et portait une pancarte avec son nom et sa photo, selon des images de l’événement, réminiscence des humiliations publiques de la « Révolution culturelle ». Les suspects sont accusés d’avoir fait passer en Chine des migrants, en dépit de la fermeture des frontières pour cause d’épidémie. L’humiliation publique fait partie des mesures disciplinaires annoncées en août par le gouvernement local pour punir ceux qui enfreignent les règles sanitaires.

9h50 : Les personnes non-vaccinées et les immunodéprimés les plus exposés

Selon Alain Fischer, deux groupes de personnes, particulièrement exposés au virus, constituent la majorité des décès du coronavirus : « Le groupe principal, ce sont des personnes non vaccinées fragiles. Ensuite ce sont les personnes vaccinées ultra fragile » comme les immunodéprimés qui « répondent mal à la vaccination », a-t-il expliqué sur RTL.

9h33 : La dose de rappel, c’est « la priorité des priorités » pour Alain Fischer

Réagissant à l’hypothèse d’une éventuelle quatrième dose de vaccin, Alain Fischer, professeur d’immunologie pédiatrique et coordinateur de la stratégie vaccinale de l’État, a rappelé que la dose de rappel était « la priorité des priorités », comme ceux qui ne sont pas encore du tout vaccinés, a-t-il déclaré sur RTL.

Mais en raison du variant Omicron, la question d’une quatrième dose est « sur la table », a-t-il reconnu.

9h28 : « Le variant Omicron n’est pas un simple rhume », met en garde l’épidémiologiste Pascal Crépey

« Le variant Omicron n’est pas un simple rhume, et les contaminations se transforment en hospitalisations », a mis en garde l’épidémiologiste Pascal Crépey, sur BFMTV ce mercredi, réagissant à l’idée selon laquelle il y avait peu d’hospitalisations en raison du variant Omicron.



Avec le variant Omicron, « les personnes qui sont vaccinées et qui n’ont pas encore reçu leur troisième dose vont quand même être infectées et développer une forme grave. Et donc le nombre d’hospitalisations va continuer d’augmenter en France pendant encore plusieurs semaines », a-t-il ajouté.

9h25 : Les partiels à l’université auront bien lieu en présentiel en janvier, confirme Frédérique Vidal

« La décision qui a été prise, c’est de maintenir les examens en présentiel, ce qui est la demande majoritaire des étudiants », a confirmé la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, ce mercredi sur Franceinfo, précisant que des reports pourront toutefois être envisagés « au cas par cas ».

9h19 : Les vols vers et depuis les outre-mer ne sont pas concernés par l’interdiction de consommer boissons et nourriture

Lundi, le Premier ministre avait annoncé l’interdiction de consommer de la nourriture ou des boissons « dans les transports collectifs, y compris longue distance », à compter de lundi 3 janvier et pour une période d’au moins trois semaines. Mais si la mesure était simple à appliquer pour les petits trajets, elle l’est beaucoup moins pour les longs, notamment ceux vers l’Outre-mer.



« Communication du préfet : les vols vers et depuis les outre-mer ne sont pas concernés par l’interdiction de consommer boissons et nourriture », a annoncé Karine Lebon, députée de la 2e circonscription de La Réunion sur Twitter.

9h10 : Benoît Paire positif au Covid-19, incertain pour l’Open d’Australie

Le Français Benoît Paire a annoncé mercredi avoir de nouveau été testé positif au Covid-19, ce qui pourrait remettre en question sa participation à l’Open d’Australie, et a exprimé son ras-le-bol face à la situation. « Bonjour je m’appelle Benoît Paire et pour la 250e fois je suis positif au Covid !! Franchement j’en peux plus de votre Covid de merde !!», a tweeté le Français.



Paire, 46e mondial, avait notamment déjà été testé positif lors de l’US Open 2020, ce qui avait entraîné une quarantaine forcée de plusieurs jours à New York, puis à nouveau quelques semaines plus tard au tournoi de Hambourg. Cette nouvelle contamination remet sérieusement en question sa préparation pour l’Open d’Australie (17-30 janvier).

9h03 : Emmanuel Macron gère-t-il l'épidémie à la Johnson ?

Les mesures annoncées lundi soir par Jean Castex semblent bien faiblardes pour lutter efficacement contre la diffusion du variant Omicron. Difficile par exemple de voir ce que va changer le fait de consommer exclusivement assis dans les bars... Alors, Emmanuel Macron, tel Boris Johnson outre-Manche, ne prendrait-il que des mesurettes en attendant que ça passe ? Notre journaliste Jean- Loup Delmas vous éclaire sur la chose juste ici.



 

8h34 : La culture « pas sacrifiée » selon Roselyne Bachelot

« La culture n’est pas sacrifiée, la culture continue. Ce qui menace la culture, c’est la pandémie, pas les mesures gouvernementales », a déclaré la ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur RTL. Les concerts debout sont à nouveau interdits et une jauge à 2.000 places est imposée pour les rassemblements en lieu clos, une jauge qui permet à « l’immense majorité des théâtres et salles de spectacles » de rester ouvertes, a-t-elle souligné.

Elle a aussi balayé l’idée que certains artistes tiennent leurs concerts sous couvert de « meetings politiques », autorisés sans jauge, en se prétendant candidats à la présidentielle, comme certains (Grand Corps Malade, Eddy de Pretto…) ont pu l’annoncer : « c’est un mouvement d’humeur (…) je suis sûre qu’ils se comporteront en personnes responsables ». Ces derniers réagissaient aux juges mises en place alors que rien n’est imposé pour les meetings politiques, protégés selon la ministre par le Conseil constitutionnel.

8h01 : Les discothèques resteront fermées trois semaines supplémentaires à partir du 3 janvier

C’est le ministre délégué au Tourisme et aux PME Jean-Baptiste Lemoyne qui annonce la nouvelle tant redoutée par le monde de la nuit : les discothèques resteront fermées trois semaines supplémentaires à partir du 3 janvier. Une décision attendue après l’annonce des restrictions concernant les bars et restaurants notamment.

« Le 3 janvier comme les autres secteurs qui ont été annoncés par le Premier ministre, pour trois semaines il y aura la reconduction de la fermeture qui les concernait », a-t-il expliqué, levant le doute qui subsistait depuis les annonces de Jean Castex lundi soir.

7h50 : Les tests antigéniques moins fiables face à Omicron ?

C’est en tout cas le constat des autorités sanitaires américaines, qui alertent sur les nombreux « faux négatifs » liés à ce type de test rapide. Avec les mutations du variant Omicron, les tests antigéniques repèrent moins bien les antigènes à la surface du virus, là où les tests PCR analysent et cherchent le matériel génétique du virus. Les tests antigéniques restent autorisés aux Etats-Unis, mais doivent être doublés d’un test PCR en cas de résultat négatif pour une personne présentant des symptômes. Avec un variant Omicron plus contagieux, cette difficulté supplémentaire ne va pas aider à combattre l’épidémie.

7h45 : Le risque lié au variant Omicron reste « très élevé » selon l’OMS

« Le risque global lié au nouveau variant préoccupant Omicron reste très élevé », a noté l’OMS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, en dépit de données préliminaires suggérant un moindre risque d’hospitalisation lié à Omicron. « Des preuves fiables montrent que le variant Omicron possède un avantage de croissance par rapport au variant Delta avec un rythme de doublement de deux à trois jours ».

Hier, la France, le Royaume-Uni, le Portugal ou encore la Grèce ont enregistré des records absolus de contaminations. Et qui dit plus de malades, dit mécaniquement plus de potentiels hospitalisés…

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue sur ce live !

On reste ensemble toute la journée pour suivre l'actualité liée au coronavirus, dans la joie et la bonne humeur tant que possible.