Coronavirus : La SNCF contrainte d'annuler des trains régionaux en raison de la cinquième vague

VOYAGE Des lignes en Occitanie, dans les Yvelines ou encore en Normandie sont concernées

M.F avec AFP
— 
La SNCF a annulé tous les trains jusqu’en janvier sur les lignes Perpignan-Villefranche. (Illustration avec la Gare de Perpignan)
La SNCF a annulé tous les trains jusqu’en janvier sur les lignes Perpignan-Villefranche. (Illustration avec la Gare de Perpignan) — RAYMOND ROIG / AFP

Baisse des voyageurs avec l’augmentation du télétravail, cheminots contaminés ou cas contact arrêtés… Comme n’importe quel employeur, la SNCF n’échappe pas à la cinquième vague de Coronavirus qui frappe de plein fouet la France. « L’évolution de la situation sanitaire peut amener à des adaptations locales de certains de nos plans de transport », a indiqué jeudi un porte-parole de   SNCF Voyageurs. Par adaptations, comprenez : annulation de trains. Celles-ci se portent « uniquement sur des trains régionaux », a précisé le porte-parole, notant que le phénomène était pour l’instant « local et marginal ».

En Occitanie notamment, la SNCF a annulé tous les trains jusqu’en janvier sur les lignes Perpignan-Villefranche (Pyrénées-Orientales), Carcassonne-Quillan (Aude) et Nîmes-Le Grau du Roi (Gard). Des trains sont annulés sur d’autres lignes comme entre Mende et Marjevols (Lozère), Lyon et Grenoble, Bordeaux et Sarlat (Dordogne), Nancy et Longwy (Meurthe-et-Moselle), Evreux et Mantes (Yvelines) ou encore sur des liaisons intérieures à la Normandie.

Les voyageurs sont invités à vérifier les horaires sur le site TER de leur région ou sur l’application L’Assistant SNCF. « Depuis plusieurs semaines, toute l’entreprise se prépare à cette nouvelle vague et a renforcé son dispositif de suivi et d’adaptation aussi bien dans la gestion de ses infrastructures que des trains », a souligné le porte-parole.