Coronavirus : Un confinement instauré aux Pays-Bas pour les fêtes de Noël

SANTE Revivez l’évolution de l’épidémie de coronavirus sur la journée de samedi

Manon Aublanc avec VRB
— 
Un test anti-Covid pratiqué aux Pays-Bas. Le pays sera confiné pour les fêtes de Noël, a annoncé le Premier ministre samedi
Un test anti-Covid pratiqué aux Pays-Bas. Le pays sera confiné pour les fêtes de Noël, a annoncé le Premier ministre samedi — VINCENT JANNINK / ANP / AFP

L’ESSENTIEL

  • A l’issue d’un conseil de défense sanitaire, Jean Castex a dévoilé une série de mesures, vendredi soir, annonçant notamment le souhait du gouvernement que le pass sanitaire devienne en janvier un « pass vaccinal ».
  • Le délai pour accéder au rappel vaccinal va être ramené à quatre mois au lieu de cinq « dès le 3 janvier », a également annoncé le Premier ministre.
  • A partir du 30 janvier, la dose de rappel sera obligatoire pour les soignants et les pompiers, a fait savoir Olivier Véran, ce samedi matin. Le ministre de la Santé a également annoncé que la vaccination des 5-11 ans serait ouverte dès mercredi « si tout va bien ».

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Merci de nous avoir suivis, ce live est désormais terminé. A bientôt sur 20 Minutes !
19h10 : Un confinement instauré aux Pays-Bas pour les fêtes de Noël

Les Pays-Bas seront placés dès dimanche en « confinement », pour la période des fêtes de Noël, afin de tenter d’enrayer une forte augmentation des cas du variant Omicron, a annoncé samedi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

« Je suis ici ce soir d’humeur sombre. Pour le résumer en une phrase, les Pays-Bas vont retourner au confinement à partir de demain », a déclaré M. Rutte au cours d’une conférence de presse télévisée.

Tous les magasins non-essentiels, dont les bars, restaurants et cinémas, doivent fermer leur porte jusqu'au 14 janvier. Les écoles, elles, ferment jusqu'au 9 janvier. Le nombre des invités que les gens sont autorisés à recevoir chez eux est parallèlement réduit de quatre à deux, sauf pour le jour de Noël, le 25 décembre.

18h26 : Les investigations numériques se multiplient pour traquer les faux pass sanitaires

Alors que la situation sanitaire se dégrade de jour en jour, les fraudes au pass sanitaire ne cessent de prendre de l’ampleur… « Il y a eu plus d’une centaine d’interpellations, qui visent à la fois des usagers et des réseaux de trafiquants, sur les 400 enquêtes qui ont commencé à être ouvertes », a indiqué jeudi sur France 2 Gérald Darmanin.

Selon l’entourage du ministre de l’Intérieur, près de 110.000 faux pass sanitaires circuleraient en France depuis l’instauration du dispositif à l’été. De son côté, l’Assurance maladie, qui a lancé des contentieux contre 800 personnes, comptait la semaine dernière 41.000 faux pass. Face à la multiplication des faux certificats, les investigations numériques se renforcent en France.

Différents modes opératoires ont été répertoriés par les enquêteurs, dont l’achat de faux certificats de vaccination sur Internet et l’usage frauduleux d’un QR code attribué à un tiers. Les autorités traquent aussi les professionnels de santé ou agents administratifs qui fournissent de faux pass.

17h40 : Gare à ces propos tronqués de Bill Gates sur la « dépopulation par la vaccination forcée »

Bill Gates, figure honnie et récurrente des rumeurs complotistes, fait de nouveau l’objet d’une intox liée à la vaccination. Certains propos tenus en 2010 par Bill Gates lors d’une conférence sur la réduction de carbone sont ainsi détournés et mal interprétés, puisqu’il faisait en réalité référence à une réduction de la croissance démographique. Notre journaliste Alexis Orsini fait le point dans son article et c'est à lire ici.

17h11 : Premiers cas de variant Omicron détectés en Guadeloupe et à Saint-Martin

Des premiers cas de variant Omicron ont été détectés en Guadeloupe et à Saint-Martin, a indiqué l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué, confirmant une information des médias locaux. En Guadeloupe, il s’agit « d’une personne (non vaccinée) qui réside » sur l’île, précise l’ARS, qui souligne qu’il « n’y a pas de notion de voyage dans les jours précédent le résultat positif de son test ». « Ce point est inquiétant car cela pourrait signifier l’existence d’une circulation autochtone », prévient-elle.

Un autre cas a été confirmé, à Saint-Martin, sur une personne en provenance du Canada, indique la même source. D’autres « prélèvements » en « provenance de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, évoquant le variant Omicron sont en cours d’acheminement » pour être séquencés à Paris, souligne l’ARS qui rappelle que ce variant est « extrêmement contagieux » et réitère son appel au respect des gestes barrières.

16h50 : « Immensément préoccupé » par le variant Omicron, le maire de Londres déclenche une procédure d’alerte

Le maire Londres Sadiq Khan s’est dit samedi « immensément préoccupé » par la propagation du variant Omicron du coronavirus, désormais dominant dans la capitale britannique, et a déclenché une procédure d’alerte impliquant une réponse coordonnée des services publics. « L’augmentation du nombre de cas du variant Omicron dans notre capitale est immensément préoccupante », a-t-il déclaré, annonçant avoir déclaré pour la deuxième fois depuis le début de la pandémie un « incident majeur ».

Cette procédure avait déjà été déclenchée le 8 janvier 2021 alors que les hôpitaux londoniens étaient menacés de submersion. « Le variant Omicron est rapidement devenu dominant avec un nombre de cas augmentant rapidement et le nombre de patients dans nos hôpitaux est de nouveau à la hausse », a ajouté Sadiq Khan, appelant tous les Londoniens à se faire vacciner.

16h35 : L’Allemagne impose une quarantaine aux Français non-vaccinés

A partir de ce dimanche, les Français non-vaccinés devront effectuer une quarantaine de plusieurs jours lorsqu’ils se rendent en Allemagne, indiquent nos confrères de France 3 Grand Est. En fin de semaine, l’Allemagne a classé la France métropolitaine et la Réunion comme zones d’infections à « haut risque ».

16h15 : Valérie Pécresse propose de reculer la rentrée scolaire d’une semaine

Interrogée sur TF1, ce samedi, Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à l’élection présidentielle, a proposé de reculer d’une semaine la rentrée scolaire : « Ce que je demande c’est préparer la rentrée, et préparer la rentrée, ça veut sans doute dire repousser d’une semaine la rentrée scolaire, pour protéger les Français », a-t-elle déclaré.

16h08 : Les régions allemandes réclament un durcissement des conditions de voyage

Les régions allemandes ont appelé samedi le gouvernement central à durcir les règles d’entrée sur le territoire pour freiner la propagation d’Omicron et à suspendre le trafic en provenance du Royaume-Uni, très affecté par ce variant du coronavirus. Les ministres de la Santé des 16 Länder ont demandé une obligation de test PCR de moins de 48 heures pour les passagers à partir de 6 ans, contre 12 ans actuellement, en provenance de pays très touchés par cette nouvelle mutation du coronavirus. Les tests rapides antigéniques ne doivent plus être acceptés.

Les ministres régionaux ont également demandé de placer "rapidement" le Royaume-Uni dans la catégorie des territoires très affectés par les variants, la plus élevée, et dans laquelle se trouvent actuellement l’Afrique du Sud et sept autres pays africains. Une telle décision signifierait de facto une interdiction des voyages en provenance du Royaume-Uni, sauf pour les ressortissants allemands.

15h33 : Jean-Luc Mélenchon craint que le pass vaccinal « ne fasse que tout aggraver »

Au lendemain de l’annonce de la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, Jean-Luc Mélenchon craint que ça « ne fasse que tout aggraver ».



« Je crains que ça ne fasse que tout aggraver, car ici (en Martinique) on en a été à avoir des charges de police dans l’hôpital, c’est vous dire que la tension est extrême. Et que naturellement, cette décision sera très mal reçue », a-t-il déclaré à TF1 depuis la Martinique, ajoutant : « C’est une erreur de ne penser qu’à des méthodes brutales ».

15h29 : Olivier Véran s’oppose à de nouvelles restrictions pour les fêtes, malgré l’avis du Conseil scientifique

Olivier Véran s’est opposé à de nouvelles « restrictions significatives » pour le Nouvel An, pourtant réclamées par le Conseil scientifique, ce samedi. « Nous voulons pousser la vaccination et nous appuyer vraiment sur cet outil majeur », déclaré le ministre de la Santé à Brut.



L’exécutif « a fait le choix de ne pas priver la totalité des Français de libertés parce que 5 millions d’entre eux ne sont pas encore vaccinés », a-t-il poursuivi.

15h26 : « Le pass vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale »

Interrogé sur la différence entre pass vaccinal et obligation vaccinale, Olivier Véran a déclaré, ce samedi dans une vidéo Brut, que « le pass vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale », mais « c’est plus efficace qu’une obligation vaccinale ».



 

15h : « Le variant Omicron sera majoritaire en France dans quelques jours » selon Olivier Véran

« Le variant Omicron sera majoritaire en France dans quelques jours, sans doute avant la fin de l’année », a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, à nos confrères de Brut.



 

14h55 : Adultes, enfants, soignants… Quel est le calendrier de la dose de rappel du vaccin ?

Face à la cinquième vague de l’épidémie de coronavirus, et notamment à la fulgurante propagation du variant Omicron, le gouvernement mise sur la dose de rappel du vaccin anti-Covid pour limiter les contaminations. Catégories d’âges, calendrier, date limite… J’ai fait le point pour vous dans mon article, c'est à lire juste ici​.

14h26 : Jean Castex et Marlène Schiappa en visite dans un centre de vaccination au Mans

Pas de répit ce samedi matin pour le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre déléguée, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, qui se sont rendus dans un centre de vaccination au Mans dans la Sarthe.



« Ils ont salué l’engagement des professionnels de santé », a précisé le préfet de la Sarthe sur Twitter.

14h07 : Quel impact les vacances de Noël auront-elles sur l’épidémie ?

« Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver. Boules de neige et jour de l’an, puisse le Covid-19 nous laisser tranquille », pourraient chanter les écoliers de France, en vacances de Noël pour deux semaines ce vendredi soir. Depuis plus d’un an, chaque période de congés soulève la même question : quel impact les vacances auront-elles sur l’épidémie de coronavirus ? Notre journaliste Jean-Loup Delmas fait le point dans son article et c'est à lire juste ici​.

13h47 : Jean Castex défend « l’efficacité » de la vaccination des enfants

Le Premier ministre a défendu « l’efficacité » de la vaccination des enfants pour contrer la propagation du Covid-19, au lendemain de son annonce sur la mise en place d’un pass vaccinal et alors que se profile l’ouverture de la vaccination pour tous les 5-11 ans. En visite dans un vaccinodrome au Mans et au centre hospitalier de cette ville, le chef du gouvernement a échangé avec plusieurs personnes venues se faire vacciner, pour l’essentiel des doses de rappel. Jean Castex s’est notamment enquis auprès de plusieurs de ses interlocuteurs de la demande pour de premières doses de vaccination ainsi que des motivations des réfractaires à la vaccination, et dit espérer que « les décisions annoncées » vendredi aient « pour effet de les décider un peu plus ».

Il faut vacciner les enfants « parce qu’ils sont contaminants », a-t-il répondu à un homme qui lui faisait part de ses doutes, rappelant que des personnes immunodéprimées ou souffrant de maladies graves pouvaient subir des formes graves du Covid-19 bien qu’elles soient vaccinées. « La vaccination des enfants a son efficacité à ce titre », a estimé le Premier ministre, qui a néanmoins insisté sur le fait que cette vaccination serait proposée « sur la base du volontariat », alors qu’une majorité de parents y sont opposés, selon les sondages. Jean Castex s’est ensuite rendu au centre hospitalier du Mans, visitant notamment le service de réanimation, dans lequel 80 % des patients Covid-19 sont non-vaccinés.

13h15 : Christiane Taubira dit respecter le « choix du gouvernement » sur le pass vaccinal

La possible candidate à gauche à la présidentielle a estimé que le gouvernement était « dans son rôle quand il choisit le pass vaccinal et pas la vaccination obligatoire » mais qu’il devait « assurer les moyens » en soins de ses choix. En visite dans la ville francilienne de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au lendemain de sa vidéo où elle dit « envisager » une candidature en 2022 pour rassembler à gauche, l’ex-ministre de la Justice a souligné que le gouvernement disposait d’un « comité scientifique qui lui permet de faire les meilleurs choix ».

« Lorsque le gouvernement, dans son rôle, à sa place, sous sa responsabilité, choisit de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal et ne choisit pas la vaccination obligatoire, il doit néanmoins assurer les services publics hospitaliers et moyens en effectifs et en capacité d’accueil et de soins qui conviennent aux choix politiques qu’il fait », a-t-elle ajouté. « Le Parlement jouera son rôle », a-t-elle poursuivi, sans dire précisément si elle était pour ou contre.

13h : Si vous avez loupé les annonces de Jean Castex, les voici

Pass vaccinal, rappel, fêtes… Si vous avez loupé les annonces de Jean Castex face à la « fulgurance » du variant Omicron, ce vendredi, pas de panique, 20 Minutes vous a préparé un petit récap.  C’est à lire juste ici.

12h30 : Le Portugal commence à vacciner ses enfants contre le Covid

Le Portugal, un des pays au taux de couverture vaccinale les plus élevés du monde, lance samedi sa campagne de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans, emboîtant le pas à d’autres pays d’Europe en pleine progression du variant Omicron.

Près de 80.000 enfants, sur les quelque 640.000 compris dans cette tranche d’âge, se sont inscrits pour recevoir ce week-end une première dose du vaccin pédiatrique Pfizer. Lançant un appel en faveur de la vaccination, le Premier ministre Antonio Costa a expliqué vendredi que la progression du nouveau coronavirus était plus forte « chez les enfants non vaccinés et leurs parents ».

12h10 : Le Laos va rouvrir ses portes aux voyageurs étrangers

Le Laos a annoncé qu’il prévoyait de rouvrir partiellement ses portes aux voyageurs étrangers au cours de la nouvelle année, donnant ainsi un coup de pouce au tourisme après plus de 18 mois de fermeture des frontières pour empêcher la propagation du coronavirus. Les visiteurs entièrement vaccinés et effectuant des circuits préréservés pourront entrer sur le territoire à partir du 1er janvier et visiter la capitale Vientiane, Vang Vieng, haut lieu de l’éco-tourisme, et la ville de Luang Prabang (nord), classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ont rapporté vendredi les médias d’État.

D’autres destinations seront ouvertes en avril et en juillet, à mesure que les taux de vaccination augmenteront au Laos. Mais l’entrée ne sera possible que pour les ressortissants de 17 pays, principalement des pays d’Asie du Sud-Est et d’Europe, dont la France, ainsi que la Chine, les États-Unis, l’Australie et le Canada. Tous les visiteurs devront également subir un test de dépistage du Covid avant leur arrivée.

11h30 : De nouvelles mesures de restrictions pourraient être annoncées aux Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais tiendra une réunion d’urgence ce samedi après-midi après que l’équipe d’experts (OMT) qui le conseille depuis le début de la pandémie a préconisé vendredi un confinement strict afin de freiner la propagation du variant Omicron, ont rapporté les médias néerlandais. Une conférence de presse aura "probablement" lieu samedi à 19h00 (18h00 GMT), ont annoncé les médias, qui s’attendent à ce que le gouvernement suive l’avis des experts.

L’OMT aurait appelé à la fermeture de tous les secteurs, à l’exception des magasins essentiels tels que les supermarchés, les pharmacies et les parapharmacies. Cela signifie que la restauration, les commerces non essentiels et le secteur culturel pourraient à nouveau fermer. Les experts auraient également préconisé la fermeture des écoles et de l’enseignement supérieur. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé plus tôt cette semaine la fermeture anticipée des écoles primaires avant les vacances de Noël à cause d’Omicron.

11h15 : Le pass vaccinal conduit à un « plus grand enfermement » des Français, selon Marine Le Pen

Le pass vaccinal qui va supplanter le pass sanitaire pour inciter les Français à se faire vacciner va conduire à un « plus grand enfermement » des Français, a déploré samedi Marine Le Pen en marge d’un déplacement à Mayotte.

« C’est donc une obligation vaccinale. Ce qu’on nous a absolument promis de ne pas faire est en train de se réaliser (…) toujours dans le sens d’un plus grand enfermement des Français, d’une perte de plus en plus lourde de nos libertés individuelles », a déploré devant la presse la candidate à la présidentielle du Rassemblement national, qui était déjà opposée au pass sanitaire.

10h45 : Le Conseil scientifique appelle à « des mesures de restriction » pour le Nouvel An

Le Conseil scientifique sur le Covid-19 a appelé le gouvernement à instaurer des « restrictions significatives » face au risque de transmission de l’épidémie à l’occasion du réveillon du Nouvel An, dans un avis publié samedi.

« Au regard de l’accélération de l’épidémie, et des risques liés aux activités festives de fin d’année, des mesures de restriction significatives doivent pouvoir être prises par les autorités à l’occasion du réveillon (y compris le cas échéant sous la forme de limitation d’activités collectives ou de couvre-feux), avec la possibilité d’une déclinaison territoriale », écrit ce Conseil, chargé de donner des recommandations à l’exécutif au regard des connaissances sur l’épidémie.

10h33 : La mairie de Paris annonce l’annulation du feu d’artifice et des concerts sur les Champs-Elysée du Nouvel An

La mairie de Paris a annoncé samedi l’annulation du feu d’artifice et des concerts prévus sur les Champs-Elysées pour la Saint-Sylvestre, afin d’appliquer les mesures demandées par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

« Au vu de la résurgence de la pandémie et des nouvelles annonces gouvernementales, la Ville de Paris est au regret de devoir annuler l’ensemble des festivités prévues sur les Champs-Élysées le 31 décembre », a affirmé la mairie, précisant qu’il s’agissait du feu d’artifice et des concerts prévus sur l’avenue des Champs-Elysée.

10h32 : Pas d’autotests gratuits pendant les fêtes

L’Assurance maladie ne prendra pas en charge les autotests de dépistage du Covid-19 réalisés durant la période des fêtes, comme cela avait été anticipé par le principal syndicat de pharmaciens, a indiqué samedi le ministre de la Santé. « Il n’y (aura) pas d’autotests gratuits distribués en pharmacie », a déclaré sur France Inter Olivier Véran.

« L’autotest coûte 5,20 euros. Les PCR, les tests antigéniques sont gratuits (pour les personnes vaccinées), on en fait près d’un million par jour, tous les coûts ont été pris en charge depuis le début par la solidarité nationale », a-t-il fait valoir. En outre l’autotest, bien qu’utile, est « moins fiable » que le test PCR ou antigénique et « n’est pas un totem d’immunité », a ajouté le ministre.

10h15 : Le « pass vaccinal doit nous permettre d’éviter d’interrompre des activités du quotidien »

« La transformation du pass sanitaire en pass vaccinal doit nous permettre d’éviter d’interrompre des activités du quotidien pour les 90 % de Français vaccinés », a déclaré Olivier Véran à propos de l’annonce de Jean Castex. Vendredi, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement allait déposer un projet de loi pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Seule la vaccination permettra d’obtenir ce pass.



« Se poser la question d’un pass sanitaire pour aller travailler est une question légitime », a également ajouté le ministre de la Santé, qui espère que les parlementaires vont réfléchir à toutes les options pour renforcer le pass vaccinal.



 

10h : « C’est simple, c’est clair, c’est limpide, nous voulons que les Français se fassent vacciner »

Interrogé à propos du variant Omicron, Olivier Véran a déclaré qu’il s’agissait « d’un virus qui est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus contagieux que le variant Delta. Il se multiplie tellement vite ».



Et le message du ministre de la Santé est clair : « C’est simple, c’est clair, c’est limpide, nous voulons que les Français se fassent vacciner ». « On ne peut pas continuer à considérer que ce choix de ne pas se faire vacciner serait un choix qui n’aurait pas de conséquence », a-t-il ajouté.

9h45 : La dose de rappel obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier

Une troisième dose de vaccin anti-Covid sera obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier, a également annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur France Inter, évoquant la présence de « plusieurs clusters hospitaliers du variant Omicron ».



« Nous allons renforcer l’obligation vaccinale des soignants et des pompiers en intégrant la troisième dose à compter du 30 janvier. Nous ne voulons pas, comme en Ecosse, que nous ayons 25 à 30 % des soignants qui ne pourraient pas travailler parce qu’ils seraient tous cas contact et donc en quarantaine », a expliqué Olivier Véran.

9h29 : Vaccination des 5-11 ans dès mercredi « si tout va bien », annonce Olivier Véran

La vaccination contre le Covid-19 sera offerte aux enfants de 5 à 11 ans à partir de mercredi « si tout va bien », a affirmé le ministre de la Santé. « Si tout va bien, le 22 après-midi nous démarrons la vaccination des enfants dans des centres adaptés pour les enfants », a-t-il déclaré sur France Inter.



Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a donné un avis favorable vendredi pour cette tranche d’âge qui n’est pas concernée par le pass sanitaire ni le futur pass vaccinal.

Bonjour à tous et bienvenue sur ce live spécial coronavirus ! En ce samedi 18 décembre, 20 Minutes est mobilisé pour vous tenir informés des dernières informations concernant la pandémie de Covid-19.