Coronavirus : Les recommandations à suivre pour passer des fêtes de fin d’année en toute sérénité

BONS REFLEXES Le ministère de la Santé a publié l’avis du Conseil scientifique concernant la meilleure attitude à adopter pour les fêtes de Noël et du jour de l’an

M.F
— 
Le gouvernement n'a pas imposé de restriction pour les fêtes de fin d'année, mais le Conseil scientifique en recommande plusieurs.
Le gouvernement n'a pas imposé de restriction pour les fêtes de fin d'année, mais le Conseil scientifique en recommande plusieurs. — vivienviv0 / Pixabay

Dans une dizaine de jours, les Français se réuniront en famille pour Noël et entre amis pour le Nouvel an (ou l’inverse, ou les deux). A cette occasion, une petite piqûre de rappel (en plus du vaccin) s’impose. Dans son avis datant du 8 décembre, le Conseil scientifique a établi une série de mesures préventives pour lutter contre l’expansion rapide du variant Omicron et éviter une nouvelle vague de contaminations au coronavirus.

Si beaucoup de recommandations sont du ressort du gouvernement et des institutions, un paragraphe s’adresse spécifiquement aux citoyens. En effet, le Conseil note que c’est « à l’occasion de réunions privées » que « les mesures de protection individuelles sont moins bien respectées ». Il liste donc les bons réflexes à adopter pour limiter les contaminations.

Se tester, aérer et limiter le nombre d’invités

« Pour les réunions familiales de type repas de Noël, il est recommandé de limiter le nombre de participants, de s’assurer que les personnes fragiles ont bien reçu leur dose de rappel, d’aérer régulièrement les locaux au moins dix minutes toutes les heures », indiquent les experts. Le communiqué rappelle aussi l’importance de se laver les mains et pour ceux qui recevraient des convives, de désinfecter les surfaces avec lesquelles ils pourraient entrer en contact.

Il est également conseillé de pratiquer un autotest le jour même ou un test antigénique la veille ou le jour même de la réunion familiale. « L’autotest peut être une solution d’appoint utile : il permet de savoir si on est contagieux, et doit donc être réalisé le jour même si on prévoit de se rendre à un évènement privé où les mesures barrières ne seront pas strictement respectées », précise l’avis.

« Il est essentiel de ne pas s’exposer à d’autres personnes si l’on est symptomatique, et de se faire tester rapidement », conclut le Conseil pour qui il n’y a pas de solution miracle « mais plutôt l’addition de plusieurs mesures ayant pour chacune d’entre elles un impact limité, mais qui devient important lorsqu’elles sont combinées ».