Coronavirus en Occitanie : Un premier cas de variant Omicron chez un Haut-Garonnais de retour de l’étranger

EPIDEMIE L’agence régionale de Santé d’Occitanie indique qu’un premier cas régional du nouveau variant Omicron a été détecté lors du séquençage d’un test réalisé sur un habitant de Haute-Garonne

B.C.
— 
Dans un laboratoire de Virologie. (Illustration)
Dans un laboratoire de Virologie. (Illustration) — Thomas SAMSON / AFP

Au début du mois, les premiers cas de variant Omicron étaient détectés en France. Lundi, en fin de journée, l’agence régionale de Santé a confirmé qu’un premier cas avait été identifié en  Occitanie. « Parmi l’ensemble des signalements reçus ces dernières semaines, l’analyse approfondie des situations à risque a permis de confirmer par séquençage un premier cas lié au variant Omicron du virus Covid-19 en Occitanie », a indiqué l’autorité sanitaire.

Il s’agit d’un habitant de la Haute-Garonne, de retour de l’étranger, qui avait été invité à rester à l’isolement dès que son cas avait été signalé, avant même le retour des analyses biologiques en provenance du laboratoire de virologie du CHU de Toulouse, qui réalise les séquençages. Son état de santé ne suscitait aucune d’inquiétude.

Taux d’incidence en hausse constante

Selon les premiers retours du contact-tracing, cette personne n’a pas présenté de contact à risque sur le sol français depuis son retour. Le Conseil scientifique n’a pas caché qu’il craignait une possible « croissance rapide en France » du variant Omicron du Sars-Cov-2, notamment à l’approche des réunions de fête de fin d’année. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement annonce ce mardi que 133 cas ont été détectés en France à ce jour.


En Occitanie, le taux d’incidence reste en constante et très rapide évolution ces dernières semaines. Il est passé de 399,6 cas pour 100.000 habitants le 3 décembre à 542,4 cas vendredi dernier, les Hautes-Pyrénées atteignant les 683,3 cas.