Coronavirus : La vaccination des enfants dès cinq ans « est une nécessité », affirme Jean Castex

DECLARATION Le Premier ministre a indiqué ce dimanche avoir été lui-même contaminé par sa fille de 11 ans

20 Minutes avec AFP
— 
Aux Etats-Unis, la vaccination pour les enfants est ouverte depuis le début du mois de novembre.
Aux Etats-Unis, la vaccination pour les enfants est ouverte depuis le début du mois de novembre. — USA TODAY NETWORK/Sipa USA/SIPA

« C’est ma fille de 11 ans qui m’a donné le virus il y a quelques semaines. » Par cette déclaration au micro de France Bleu Alsace, le Premier ministre Jean Castex a voulu montrer ce dimanche qu’il était « l’exemple vivant » que « la  vaccination des enfants est une nécessité » entre 5 et 11 ans.

Dans un avis publié le 6 décembre, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale considérait que « les indications de la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans paraissent réunies ». Il conditionnait néanmoins sa mise en place à l’obtention de données « en vie réelle » afin d’assurer « que la balance bénéfice-risque est favorable », ce qui pourrait intervenir après l’obtention des données américaines, « possiblement dès fin décembre ». Selon un document du ministère de la Santé, « l’ouverture de la vaccination à tous les enfants » de cette classe d’âge est prévue « début janvier 2022 ».

A l’issue de ce Conseil de défense, Jean Castex avait déclaré que le gouvernement envisageait d’ouvrir la vaccination contre le Covid-19 « à tous les enfants » de 5 à 11 ans, « sur la base du volontariat, si possible d’ici à la fin de l’année ». Depuis le début du mois de décembre, la Suisse, l’Espagne ou encore le Portugal ont autorisé la vaccination des 5-11 ans.