Isère : Un résidu de pesticide détecté dans l’eau du robinet de plusieurs communes

MOLÉCULE L’agence régionale de santé assure qu’il n’y a pas de risque sanitaire

20 Minutes avec agence
— 
24 communes sont concernées.
24 communes sont concernées. — Pixabay

Dans le nord de l’Isère, un résidu d' herbicide a été détecté dans l’ eau destinée à la consommation. L’ agence régionale de santé (ARS) d’Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé mardi qu’il s’agissait de l'ESA-métolachlore, un sous-produit lié à la dégradation du S-métolachlore, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Il est un herbicide majoritairement utilisé dans les cultures du printemps. Il arrive que l'ESA-métolachlore se fraye un passage jusqu’aux nappes phréatiques ou aux points de captage d'eau consommée par l’homme.

Pas de risque sanitaire, selon l'ARS

En Isère, 24 communes sont concernées. Là, la limite réglementaire de 0,1 microgramme par litre (μg/L) a été dépassée. Ces communes puisent l’eau depuis un forage en plaine cultivée, avec utilisation du S-métolachlore. Les dépassements observés n'étant pas supérieurs à 1,3 microgramme par litre, l'ARS assure qu'il n'existe pas de « risque sanitaire avéré pour la population concernant ce métabolite ».