Coronavirus en Occitanie : La situation s’aggrave, le plan blanc déclenché dans les hôpitaux

PANDEMIE En Occitanie, le taux d’incidence du Covid-19 atteint un niveau sans précédent. Le déclenchement du plan blanc ouvre la voie à des déprogrammations d’interventions et les hôpitaux ont besoin de renforts

H.M.
— 
Dans le service réanimation du CHU de Purpan, à Toulouse. Illustration.
Dans le service réanimation du CHU de Purpan, à Toulouse. Illustration. — F. Scheiber - Sipa

Alerte rouge en Occitanie qui active à son tour le plan blanc dans l’ensemble de ses hôpitaux et cliniques. « La dégradation des indicateurs et le niveau d’incidence atteint, sans précédent depuis le début de la pandémie confirment le fort impact de la cinquième vague », souligne l'agence régionale de Santé. L’Occitanie dispose à l’heure actuelle de 560 lits de réanimation. Avec plus de 100 admissions par semaine depuis trois semaines, leur taux d’occupation est désormais de « 92 % et même 100 % dans plusieurs départements ». Alors que d’autres pathologies hivernales que le Covid-19​, comme la grippe, sévissent.

L’une des principales conséquences du plan blanc va être « la déprogrammation progressive de certaines interventions moins prioritaires » et la possibilité de faire appel à du personnel de renfort.

Pour faire face à la déferlante, l’ARS lance aussi un « appel à tous les personnels de santé volontaires (étudiants, retraités, libéraux, salariés…) de la région pour venir en soutien des équipes soignantes à l’hôpital ». Ils peuvent se faire connaître sur la plateforme Renfort RH.