Coronavirus à Nantes : Face à la hausse de l’épidémie, le CHU suspend les visites aux patients

EPIDEMIE L'hôpital a décidé de reprendre des mesures contraignantes pour « protéger les patients et le personnel »

F.B.
— 
L'un des bâtiments du CHU de Nantes.
L'un des bâtiments du CHU de Nantes. — L.Venance/AFP

L’histoire se répète. Confrontée à une hausse significative des contaminations de Covid-19 et souhaitant « protéger les patients et les professionnels de l’établissement », le CHU de Nantes annonce ce mardi avoir pris la décision de suspendre les visites aux personnes hospitalisées « jusqu’à nouvel ordre ». Les accompagnants pour les personnes autonomes sont également interdits.

L’ensemble des sites du CHU sont concernés par la décision : Hôtel-Dieu, Saint-Jacques, hôpital Nord-Laënnec, hôpital Bellier, Beauséjour, Tourville, Seilleraye. Certains services font toutefois exceptions : pédiatrie (parents de l’enfant), maternité (conjoint pendant le séjour), psychiatrie (un visiteur par jour et par patient), médecine physique et de réadaptation (un visiteur par jour et par patient). A noter aussi que dans les Ehpad du CHU, les visites de la famille restent possibles.

Le taux d’incidence en Loire-Atlantique s’élève ce mardi à 427 cas pour 100.000 habitants, soit légèrement en-deçà de la moyenne nationale (431).