Coronavirus : Près de 59.000 nouveaux cas en 24 heures, plus de 2.300 malades en soins critiques

EPIDEMIE Revivez les dernières infos liées à l’épidémie du Covid-19 de ce mardi 7 décembre 2021

M.F, J.-L. D. & M.A. avec AFP
— 
Une unité Covid à l'hôpital Bichat.
Une unité Covid à l'hôpital Bichat. — Lewis Joly

L’ESSENTIEL

  • Lundi, Jean Castex a annoncé une série de mesures afin de lutter contre la cinquième vague épidémique qui s’abat sur la France.
  • Parmi les décisions : « ni jauge, ni couvre-feu, ni confinement », mais la fermeture des discothèques pour quatre semaines à partir de vendredi.
  • Olivier Véran a de son côté assuré que le variant Omicron n’était pas plus dangereux que le variant Delta

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

C’est la fin de ce live. Merci à tous de nous avoir suivis, on se retrouve dès demain matin. Bonne soirée à tous !

20h27 : Pourquoi la crise sanitaire a-t-elle mis la danse au pas ?

A partir de vendredi, les boîtes de nuit et les discothèques ferment pendant quatre semaines. Une mesure vécue comme une injustice et une discrimination par les professionnels du secteur. Ces derniers disent se sentir méprisés. Qui veut la peau de la danse et pourquoi ? Mon collègue Jean-Loup Delmas vous explique tout dans son article juste ici.

19h47 : 59.000 nouveaux cas, plus de 2.300 malades en soins critiques

Plus de 59.000 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France publiés mardi, qui montrent également une augmentation des hospitalisations. Précisément 59.019 nouveaux cas ont été confirmés, selon l’agence sanitaire. Sur les derniers sept jours (ce qui permet de lisser les effets des jours chômés), la moyenne des nouveaux cas quotidiens s’établit à 44.584, contre environ 30.000 il y a une semaine, témoignant de l’accélération de cette vague.

Le taux de positivité est stable à 6,5 % sur les sept derniers jours consolidés. 12.714 patients atteints du Covid-19 sont désormais hospitalisés - dont 1.665 nouvelles hospitalisations en 24 heures –, contre un peu plus de 10.000 il y a une semaine. Le nombre de malades en soins critiques augmente également, avec 2.351 personnes, dont 408 admissions en 24 heures, contre moins de 1.800 mardi dernier. 168 malades du Covid sont décédés à l’hôpital en 24 heures, portant le total des décès à 119.899 depuis le début de l’épidémie, dont 92.942 à l’hôpital.

19h19 : Port du masque obligatoire à la Fête des Lumières à Lyon

Le port du masque sera obligatoire à la Fête des Lumières de Lyon, évènement populaire qui devrait attirer dès mercredi plus d’un million de spectateurs, a annoncé mardi le préfet de région, parmi d’autres mesures encadrant strictement la manifestation.

Alors que l’édition 2020 avait été annulée en raison de la crise sanitaire, « un immense changement » autorise celle de cette année : « la vaccination », a insisté M. Mailhos. Et de rappeler que « 97,6 % des personnes éligibles » au vaccin dans le Rhône « ont un schéma vaccinal complet ». Pour éviter les « rassemblements » dans cette édition qui se déroulera tous les soirs jusqu’à samedi, la vente et la consommation ambulante de denrées alimentaires et boissons seront également interdites dans ce périmètre, recoupant majoritairement la presqu’île de la ville.

19h05 : Délai, validité du pass… On répond à vos questions sur la campagne de rappel

La campagne de rappel bat son plein, avec plus de 10 millions de Français ayant reçu une dose de rappel. Mais il reste pas mal d’interrogations du côté de nos lecteurs. Notre journaliste Oihana Gabriel répond à vos questions et c'est à lire juste ici.

18h50 : La lutte contre le VIH ralentie par le Covid-19 en Afrique

La lutte contre le VIH, qui avait considérablement progressé au cours des dix dernières années, a été ralentie par l’apparition du Covid-19, a mis en garde mardi l’OMS qui appelle à combattre simultanément ces deux pandémies. De nombreux pays ont pris du retard sur les objectifs internationaux « et les difficultés liées au Covid-19 ont aggravé la situation », a déclaré l’Organisation mondiale de la Santé dans un communiqué.

Selon des données de la Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles (ICASA), qui se tient actuellement en Afrique du Sud, seuls neuf pays sont en bonne voie d’atteindre l’objectif : le Botswana, le Cap-Vert, le Kenya, le Lesotho, le Malawi, le Nigeria, l’Ouganda, le Rwanda et le Zimbabwe. L’Afrique subsaharienne abrite les deux tiers (67 %) des personnes vivant avec le VIH, selon l’ONU, et les femmes et les filles représentent 63 % des nouvelles infections. Avec 7,8 millions de cas, l’Afrique du Sud est le plus pays du monde le plus touché.

18h30 : Résultats positifs pour un candidat-vaccin GSK-Medicago

Le laboratoire britannique GSK et la société biopharmaceutique canadienne Medicago ont annoncé mardi des résultats positifs obtenus lors d’un essai de phase 3 pour un candidat-vaccin contre le Covid-19, réalisé toutefois avant l’apparition du variant Omicron.

Les résultats font notamment état d’une efficacité de 71 % tous variants confondus, et la protection « contre tous les degrés de gravité » de la maladie s’élève à 75,3 % contre le variant Delta, qui est aujourd’hui « dominant dans le monde », précisent les deux groupes dans un communiqué commun.

Le sérum testé est fabriqué « à base de plantes » par Medicago, et utilise des particules pseudo-virales, c’est-à-dire imitant la structure du virus, mais sans être infectieuses ni capables de se répliquer, selon le communiqué. Il est combiné avec un adjuvant de GSK.

18h25 : Plus forte hausse de l’année à la clôture pour la Bourse de Paris

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 2,91 % mardi, réalisant sa meilleure progression de l’année sur une séance, après des déclarations rassurantes sur le variant Omicron et la publication de données économiques meilleures que prévu. L’indice vedette CAC 40 a gagné 199,61 points à 7.065,39 points, au lendemain d’une hausse de 1,34 %.

Le marché « s’est montré assez confiant » grâce à des déclarations sur le variant Omicron et à « la publication de données macroéconomiques meilleures qu’attendues », explique Alexandre Baradez, analyste d’IG France. Les premiers « signaux » venus d’Afrique du Sud concernant la gravité des cas liés au variant Omicron sont « un peu encourageants », a notamment indiqué dimanche le scientifique Anthony Fauci, conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire.

18h10 : La Première ministre finlandaise épinglée pour sa fièvre du samedi soir

La Première ministre finlandaise Sanna Marin faisait face aux critiques mardi après avoir passé une longue soirée en boîte de nuit ce week-end alors qu’elle était cas contact au Covid-19. Sanna Marin, une des plus jeunes dirigeantes dans le monde à 36 ans seulement, s’était déjà excusée lundi après qu’un magazine people a publié des photos d’elle dans une boîte de nuit d’Helsinki, quelques heures après le test positif de son ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto.

Selon la Première ministre, son entourage lui avait dans un premier temps affirmé que les directives relatives au coronavirus en vigueur ne l’obligeaient pas à s’isoler, bien qu’elle ait été en contact avec une personne infectée. « J’aurais dû faire preuve de plus de discernement et revérifier les directives qui m’avaient été données. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir compris que je devais le faire », s’est excusée la dirigeante sociale-démocrate sur Facebook.

18h05 : La fréquence du suivi de la santé au travail des salariés du privé a reculé avant la pandémie

La fréquence du suivi des salariés du privé par les services de santé au travail a nettement reculé avant la pandémie de Covid-19, selon une étude publiée mardi par le ministère du Travail, basée sur des chiffres de 2019.

Cette année-là, seuls 39 % des salariés du privé ont signalé avoir bénéficié d’une consultation avec un médecin du travail ou un infirmier au cours des douze mois précédents, contre 70 % en 2005 et 51 % en 2013, selon le service statistique du ministère (Dares). Sur les deux années précédant l’étude, 72 % des salariés interrogés ont déclaré avoir eu une visite de suivi, contre 87 % en 2005.

18h00 : La 5e vague « met un coup au moral » des Français, estime Emmanuel Macron

Le rebond de l’épidémie de Covid « met un coup au moral » des Français qui « ne sont pas du tout » dans la campagne électorale qui démarre, a estimé Emmanuel Macron mardi après une matinée passée à rencontrer des habitants de Vierzon.

« On sent une fatigue, les gens sont hyper résistants mais ils sont moins positifs qu’il y a deux mois. On sent que ça met un coup au moral », a-t-il commenté devant quelques journalistes, lors d’un déjeuner à l’improviste dans un restaurant routier aux abords de Bourges.

17h45 : Le pétrole profite d’un regain d’optimisme des marchés quant au variant Omicron

Les prix du pétrole continuaient de grimper mardi, le WTI s’appréciant un instant de plus de 5 %, au moment où les investisseurs considèrent comme moins aigü le risque du nouveau variant du Covid-19 sur la demande future d’or noir.​

17h30 : La Suède prend une série de mesures « de précaution »

La Suède a annoncé ce mardi une série de mesures de « précaution » face au risque de nouvelle vague de Covid-19, qui ne frappe pas pour l’instant le pays nordique autant qu’ailleurs en Europe. Le royaume scandinave, qui vient de mettre en place pour la première fois un pass vaccinal pour certains rassemblements pour combattre le Covid-19, envisage également de l’étendre aux restaurants et à d’autres lieux comme les salles de sport, a annoncé la nouvelle Première ministre Magdalena Andersson, en fonction depuis la semaine dernière.

Le pass vaccinal, qui est en vigueur depuis le 1er décembre, nécessite pour l’heure de montrer deux doses de vaccination contre le Covid-19 pour les événements intérieurs de plus de cent personnes.

17h03 : « Quasiment certain » qu’Omicron n’est pas plus grave que Delta, selon l’expert médical de la Maison Blanche

Il est « quasiment certain » que le variant Omicron ne cause pas de cas plus graves de Covid-19 que Delta, a déclaré ce mardi l’éminent scientifique Anthony Fauci, ajoutant qu’il faudrait attendre encore « deux semaines au moins » pour savoir s’il se révèle même moins dangereux.

« Il est quasiment certain qu’il n’est pas plus grave que Delta », a dit le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire. « Il y a quelques signes montrant qu’il se pourrait même qu’il soit encore moins sévère », a-t-il ajouté lors d’une interview téléphonique.

15h55 : Vers une coordination des restrictions de circulation entre les Etats membres de l’UE

La Commission européenne a appelé les Vingt-Sept à se coordonner dans les restrictions aux frontières et les recommandations aux voyageurs face à la flambée du Covid-19 et aux inquiétudes sur le variant Omicron. Les États conservent le dernier mot dans le domaine de la santé, au risque de voir réapparaître une mosaïque de restrictions nationales, comme au début de la pandémie.

15h52 : L’obligation vaccinale reste floue pour les employés des maisons de retraite

Le Synerpa, syndicat des Ehpad privés demande à l’Etat de fixer « une obligation » pour cette troisième dose de vaccin anti-Covid, ainsi qu’un délai maximal pour que ces professionnels reçoivent leur rappel. « Nous demandons à ce qu’on clarifie les choses », a déclaré Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du Synerpa.

 

15h44 : Feu vert de l’Espagne pour la vaccination des 5-11 ans

La Commission de santé publique « a approuvé la vaccination » des enfants de cette tranche d’âge « afin de réduire le nombre de contaminations » chez les jeunes et « la transmission (du virus) dans le milieu familial », a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué. La campagne vaccinale commencera le 15 décembre.

15h40 : La Pologne aussi ferme ses boîtes de nuit

Les clubbeurs en mal de fêtes en France ne pourront pas se rabattre sur les boîtes polonaises. Le pays d’Europe de l’Est a lui aussi décidé de fermer ses discothèques à compter du 15 décembre.
Des jauges à 30 % des capacités ont également été fixées dans les secteurs de la restauration, l’hôtellerie et dans les églises. Elle passe à 15 % dans les transports.

15h34 : Plan blanc déclenché dans tous les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Après l’avoir déclenché dans les hôpitaux marseillais, l’Agence régionale de santé l’a finalement fait dans tous les CHU de la région, en appelant les soignants disponibles à venir prêter main-forte.
Avec une incidence supérieure à 420 pour 100.000 habitants et un taux de positivité supérieur à 6,5 %, « la dynamique épidémique impacte désormais de façon significative les organisations hospitalières du territoire », a justifié l’ARS Paca dans un communiqué.

15h11 : Vrai ou faux ? Valérie Pécresse pour le vaccin obligatoire et le confinement des non-vaccinés ?

Depuis que présidente du Conseil régional d’Ile de France a été désignée pour représenter le parti LR à la présidentielle 2022, des internautes rapportent sur Twitter des propos qu’aurait tenus Valérie Pécresse. Elle se serait notamment dite favorable à la vaccination obligatoire et au confinement des non-vaccinés. Notre équipe au Fake OFF démêle le vrai du faux juste ici.

14h30 : L'Ouganda annonce avoir détecté 11 cas du variant Omicron

L'Ouganda a annoncé ce mardi avoir détecté des contaminations au variant Omicron du coronavirus chez onze voyageurs arrivant dans le pays, les premières infections recensées en Afrique de l'Est.

Ces cas ont été dépistés à l'aéroport international d'Entebbe de la capitale Kampala, chez des personnes arrivées de cinq pays différents, ont déclaré les autorités médicales ougandaises dans un communiqué. 

14h15 : Vers une dose de rappel disponible dès trois mois après la seconde injection ?

L'agence européenne des médicaments a approuvé, dans un avis rendu ce midi, la possibilité pour les pays de faire des doses de rappel dès trois mois après la seconde dose - contre six mois de délai de base, et cinq désormais en France, si la situation épidémique le nécessite.

14h01 : Emmanuel Macron s’engage à rouvrir les discothèques « au plus vite »

Emmanuel Macron s’est engagé mardi à ce que les discothèques puissent rouvrir « au plus vite » après la décision prise de les fermer pendant quatre semaines pour freiner la cinquième vague de Covid-19. Alors qu’il déambulait dans le centre de Vierzon (Cher), le chef de l’Etat a été interpellé par un patron de discothèque qui lui a lancé : « C’est encore nous que vous fermez, les 1.200 établissements » en France. « On ne demande pas l’aumône, on veut travailler », a-t-il ajouté. « Il ne faut pas croire qu’on vous stigmatise », lui a répondu Emmanuel Macron.

Contrairement aux restaurants et aux bars, où « on est assis », « la plupart du temps on n’est pas autour d’une table » dans les discothèques, a-t-il justifié devant le patron qui se plaignait d’une différence de traitement entre ces établissements. « On va essayer de rouvrir au plus vite, je m’y engage », a ajouté le président, en assurant que les discothèques seraient « indemnisées de manière exemplaire pour tenir durant cette période ».

13h59 : Une vingtaine d’employés non-vaccinés de l’hôpital de Belfort risquent la radiation

Une vingtaine d’employés de l’hôpital de Belfort qui refusent la vaccination, dont une minorité de soignants, risquent d’être radiés à la mi-décembre, a indiqué mardi la direction. « Nous appliquons la loi depuis le 9 août dernier, à savoir respecter l’obligation vaccinale » qui est « exigible depuis le 15 septembre », a déclaré lors d’un point presse le directeur de l’Hôpital Nord-Franche-Comté (HNFC), Pascal Mathis.

« On a été amenés dans un premier temps à suspendre (sans salaire) une cinquantaine de professionnels », dont une trentaine, « depuis, se sont fait vacciner », a poursuivi Pascal Mathis. « A ce jour, nous avons 21 professionnels » toujours « suspendus », parmi lesquels « trois ou quatre » soignants, qui « n’ont pas respecté ou ne veulent pas respecter le schéma vaccinal complet » et risquent donc d’être radiés de l’hôpital le 15 décembre, a détaillé le directeur.

13h44 : Des milliers de soignants dans la rue contre la vaccination obligatoire en Belgique

Plusieurs milliers de personnes, 3.800 selon la police, ont manifesté mardi à Bruxelles contre un projet du gouvernement belge d’imposer la vaccination aux personnels soignants en début d’année prochaine. Appelée par un front commun syndical, cette journée d’action, également marquée par des grèves dans les établissements de soins, symbolise une mobilisation lancée par certains syndicats dès la présentation du texte il y a trois semaines.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, le gouvernement dirigé par le libéral flamand Alexander De Croo compte rendre obligatoire la vaccination pour les soignants à compter du 1er janvier, sauf cas exceptionnels de contre-indication. Le projet de loi doit encore être examiné au Parlement. Ceux qui refusent de se faire vacciner seraient suspendus d’exercice dès le 1er janvier, tout en disposant encore d’un temps de réflexion pour conserver leur contrat.

13h29 : Le plan blanc déclenché dans les hôpitaux marseillais

L’Agence régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé, ce lundi soir, de déclencher le plan blanc dans les hôpitaux de Marseille, a fait savoir l’APHM sur Twitter.

« Notre département vient de franchir le seuil d’une incidence de 600 pour 100.000 habitants. L’impact de ces nouvelles contaminations est désormais très significatif sur les services d’hospitalisation et les réanimations », peut-on lire dans le communiqué de presse.

13h06 : Agenda, dosage, efficacité, sécurité… Que sait-on du vaccin pour les enfants ?

Après le feu vert de la Haute Autorité de santé la semaine dernière, Jean Castex a annoncé ce lundi soir que les enfants de 5 à 11 ans à risques pourront se faire vacciner à partir du 15 décembre contre le Covid-19. Agenda, dosage, efficacité, sécurité… Que sait-on du vaccin pour les enfants ? Notre journaliste Oihana Gabriel fait le point et c'est à lire ici.

13h00 : Marine Le Pen opposée à la vaccination des enfants

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen s’est dite ce mardi « absolument contre » la vaccination de tous les enfants contre le Covid-19, tandis que des responsables de gauche et écologistes soulignent qu’elle doit rester à la discrétion des parents.

Les autorités de santé ont pour l’heure autorisé la vaccination des seuls enfants risquant de faire une forme grave de la maladie, et le gouvernement a annoncé lundi envisager de l’ouvrir à tous ceux âgés de 5 à 11 ans, sur la base du volontariat des parents.

12h45 : L’Autriche met fin à son confinement lundi, sauf pour les non-vaccinés

Le reconfinement instauré il y a trois semaines en Autriche pour lutter contre la pandémie de Covid-19 prendra fin lundi comme prévu, sauf pour les personnes non vaccinées, a annoncé le gouvernement mardi, sur fond de lassitude de la population.

« Nous avons une tendance positive » à la baisse des contaminations et nous nous sommes « mis d’accord pour mettre fin au confinement », a déclaré le nouveau chancelier conservateur Karl Nehammer.

12h30 : En Afrique du Sud, le PIB recule de 1,5% au troisième trimestre

L'économie sud-africaine s'est contractée de 1,5% au troisième trimestre, premier recul du PIB depuis le début de l'année, plombée par les restrictions sanitaires pour lutter contre le Covid-19 et des émeutes en juillet, selon des statistiques officielles publiées ce mardi. Cette chute intervient après quatre trimestres de croissance consécutifs, selon l'agence sud-africaine des statistiques.

12h15 : Sur le web ou dans la rue, les anti-vaccins se radicalisent en Allemagne

Un appel à mettre en ligne les contacts personnels vise « les élus locaux, politiciens et autres personnalités qui nous portent préjudice et mènent une propagande pourrie » en faveur de la vaccination contre le Covid-19 en Allemagne. L’avertissement n’est qu’un exemple de la multitude de messages qui font florès sur les réseaux sociaux en Allemagne dans les milieux opposés aux restrictions sanitaires, avec des répercussions très concrètes dans la rue.

Le phénomène de radicalisation, constaté suite au confinement partiel dans plusieurs pays, avec notamment des violences aux-Pays et une forte mobilisation en Autriche, est particulièrement prégnant en Allemagne.

12h00 : Le chômage partiel remis en place pour l’évènementiel et les discothèques

L’activité partielle va être réinstaurée dans le secteur de l’événementiel et pour les discothèques fermées à partir de vendredi pour quatre semaines, a dit ce mardi la ministre du Travail Elisabeth Borne.

« Je veux vraiment les rassurer : on va remettre en place de l’activité partielle, prise en charge à 100 % donc sans reste à charge pour l’employeur, pour continuer à protéger les emplois », a assuré Elisabeth Borne sur LCI.

11h40 : Un cas d'Omicron aux Maldives

Le premier détecté sur le territoire, venant d'un touriste Sud-africain

11h20 : L’OMS Europe appelle à mieux protéger les enfants

Face au rebond de la pandémie de Covid-19 en Europe, l’OMS a appelé mardi à mieux protéger les enfants, actuellement la classe d’âge la plus touchée, tout en gardant la vaccination obligatoire de la population comme une option de « dernier ressort ».

Pour éviter de nouvelles fermetures de classe et le retour de l’enseignement à distance, la branche européenne de l’organisation conseille de renforcer les tests dans les écoles et d’envisager la vaccination des enfants scolarisés.

11h15 : Raoult coupable d’avoir vanté un traitement sans « aucune donnée confirmée », selon l’Orde des médecins

La Chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a infligé un blâme au professeur Didier Raoult pour avoir communiqué « des informations qui ne s’appuyaient sur aucune donnée confirmée » en promouvant l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, a-t-elle justifié dans sa décision.

La Chambre avait adressé vendredi un blâme à l’infectiologue marseillais sans rendre publique jusqu’ici les motivations de cette sanction. Elle n’a en revanche pas retenu les accusations de « charlatanisme » et de prises de « risque injustifié » pour avoir prescrit ce traitement à des patients, malgré son absence d’effet prouvé.

11h00 : L’Organisation mondiale de la Santé réticente à la vaccination obligatoire

10h30 : Depuis le coronavirus, l’industrie commence à se relocaliser

Dans le monde, les relocalisations d’industries se multiplient au fur et à mesure de la reprise des investissements qui ont retrouvé en 2021 leur niveau d’avant Covid, et bénéficient, en France, surtout aux PME, indique une étude publiée ce mardi par le cabinet Trendeo.

La distance moyenne entre le lieu de décision d’un investissement et le lieu de l’investissement s’est établie à 3.120 kilomètres à mi-2021, selon cette étude. En 2020, elle a encore baissé de presque 5 %, maximum observé par le baromètre de l’industrie publié par Trendeo depuis sa création en 2016.

10h15 : La Bourse de Paris se remet du variant Omicron

La Bourse de Paris évoluait en hausse de 1,35% dans les premiers échanges mardi, dépassant largement les 6.900 points, son plus haut niveau depuis la chute du 26 novembre provoquée par la découverte du variant Omicron.

10h00 : Le déficit commercial se dégrade encore à 7,5 milliards d'euros en octobre

Le déficit commercial de la France s'est de nouveau dégradé à 7,5 milliards d'euros en octobre, lesté par les prix des matières premières, ont annoncé les Douanes ce mardi.

Le solde des importations par rapport aux exportations s'est davantage creusé que lors du mois précédent, septembre, qui avait affiché un déficit de 7,1 milliards d'euros (chiffre révisé). 

9h45 : Des contrôles mis en place pour vérifier l’extension du télétravail

La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a annoncé mardi que des contrôles seraient effectués « la semaine prochaine » dans les entreprises pour vérifier si l’extension du télétravail « à deux à trois jours » par semaine pour limiter la diffusion du Covid-19 est « bien mise en œuvre ».

« J’ai demandé à l’Inspection du travail de reprendre ses contrôles, de revenir à 5.000 contrôles par mois. On en était à moins de mille au mois d’octobre », a précisé la ministre. Lors de leurs visites, « les inspecteurs contrôleront le respect des gestes barrières et la remobilisation des entreprises sur le télétravail », a-t-elle ajouté.

9h30 : Huit millions de créneaux supplémentaires d’ici fin décembre pour les doses de rappel sur Doctolib

« A ce stade, 7 millions de personnes ont pris rendez-vous pour un rappel d’ici fin décembre, on va mettre en place 8 millions de créneaux sur les plateformes » a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce matin sur France Inter.

9h20 : Jean-Michel Blanquer persiste et signe sur le fait que l’école n’est pas dangereuse pour les enfants

Interrogé sur RTL, le ministre de l’Education nationale maintient qu’il y a « beaucoup plus de brassages dans la vie personnelle des enfants que pendant le temps scolaire » et que l’incidence exceptionnelle chez les enfants (catégorie d’âge avec l’incidence la plus haute en France) s’explique par le fait que les enfants sont testés trois fois plus que les adultes.

9h05 : Les voyages en Colombie sous condition

A partir du 14 décembre, les voyageurs internationaux de plus de 18 ans devront présenter un certificat de vaccination contre le Covid-19 pour entrer dans le pays.

8h30 : « Evitez de voyager en France »

C’est ce que recommandent les autorités américaines à leurs ressortissants dans son nouveau bulletin. Le département d’Etat a relevé au niveau 4 son niveau d’alerte pour ce pays, le plus haut degré de mise en garde.
Une dizaine d'autre pays dont le Portugal sont concernés par cette restriction.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau live !

Restez avec nous ici pour suivre en direct les dernières informations liées au coronavirus ce mardi en France et partout dans le monde.