Coronavirus EN DIRECT : « Pas de raison de paniquer » face au variant Omicron, déclare Joe Biden…

LIVE Suivez avec nous en direct les dernières infos liées au coronavirus et à son nouveau variant Omicron qui inquiète le monde

M.F avec AFP
— 
Joe Biden se veut rassurant sur le nouveau variant Omicron
Joe Biden se veut rassurant sur le nouveau variant Omicron — MANDEL NGAN / AFP

L’ESSENTIEL

  • Le nouveau variant Omicron du coronavirus continue sa progression dans le monde, suscitant toujours plus d’inquiétude.
  • Des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés à travers les pays du G7, du Canada à l’Italie, en passant par la Grande-Bretagne et l’Allemagne.
  • De nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières aux voyageurs issus de certains pays, notamment d’Afrique australe où le variant a été identifié pour la première fois.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

18h20 : « Pas de raison de paniquer » face au variant Omicron, déclare Joe Biden

Le président américain Joe Biden a estimé lundi qu’il n’y avait « pas de raison de paniquer » face à la propagation du nouveau variant Omicron du Covid-19, dans un discours à la Maison Blanche.

Il a appelé les Américains à se faire vacciner ou à recevoir leurs doses de rappel, ainsi qu’à porter un masque à l’intérieur, estimant que « tôt ou tard » ce nouveau variant apparaîtrait également aux Etats-Unis.

 

17h54 : La Bourse de Paris termine en (très) légère hausse

+ 0,54% ce lundi. Pas de quoi effacer sa chute de vendredi. Visiblement la méfiance reste de mise pour les investisseurs face au variant Omicron du Covid-19.

17h33 : Un premier cas du variant Omicron confirmé en Espagne

L’annonce vient d’un hôpital de Madrid qui précise qu’il s’agissait d'« un voyageur provenant d’Afrique du Sud » dimanche. Un homme âgé de 51 ans présentait des symptomes léger. 

17h24 : Spoutnik V aussi adapte son vaccin

Après Pfizer, la Russie a également annoncé qu’elle était en train de développer une version de son vaccin Spoutnik V contre le nouveau coronavirus ciblant spécifiquement son variant Omicron, dans le « cas improbable » où le sérum actuel ne suffirait pas.

17h15 : Le Gabon aussi ferme ses frontières

Le pays a interdit, avec un effet immédiat, l’entrée sur son sol aux voyageurs en provenance de huit pays d’Afrique australe où a été détecté un nouveau variant du Covid, baptisé « Omicron ».

16h56 : Fermer les frontières pour lutter contre le variant Omicron, une stratégie vouée à l’échec ?

Des médecins en santé publique ont expliqué à 20 Minutes pourquoi cette stratégie d’isolement adoptée par de nombreux pays vis-à-vis de l’Afrique australe ne les épargnera pas de la montée possible de ce nouveau variant.

16h50 : Afrique du Sud déçue par l’attitude de ses voisins

Le gouvernement a jugé lundi « triste » et « regrettable » que certains pays africains suivent le vent de panique et imposent des restrictions de voyage sur le continent. L’Afrique du Sud redoute des conséquences sur son économie et notamment le tourisme.

Le Rwanda a annoncé dimanche la suspension des vols directs à destination et en provenance de neuf pays d’Afrique australe, et imposé une quarantaine dans des hôtels pour les voyageurs arrivés au cours des sept derniers jours. Maurice avait auparavant annoncé suspendre « avec regret » tous les vols en provenance d’Afrique australe, tout comme les Seychelles. L’Angola a annulé les vols avec le Mozambique, la Namibie et l’Afrique du Sud jusqu’à nouvel ordre.

16h46 : Le chef de l’ONU « très préoccupé » par l’isolement de l’Afrique australe

« Le peuple africain ne peut pas être tenu responsable du niveau immoralement bas des vaccins disponibles en Afrique, et ne devrait pas être pénalisé pour avoir identifié et partagé des informations scientifiques et sanitaires essentielles avec le monde », a dénoncé Antonio Guterres dans un communiqué.

16h42 : Les ministres du G7 saluent « le travail exemplaire de l’Afrique du Sud »

Ils l’ont remercié d’avoir « su détecter le variant et alerter les autres »

16h35 : « Nous serons toujours là pour les entreprises », affirme Bruno Le Maire

Alors que l’arrivée du nouveau variant Omicron pourrait impacter certains secteurs économiques, le ministre français des Finances s’est voulu rassurant. « Nous ferons le point avec ces secteurs », a précisé le ministre, évoquant parmi les métiers particulièrement concernés l’événementiel, le tourisme et le transport aérien.

16h30 : Et une troisième dose pour les Anglais

Le comité scientifique britannique a recommandé ce lundi de proposer une troisième dose de vaccin à tous les adultes au Royaume-Uni afin de se protéger du variant Omicron avant son expansion sur le territoire.

 

16h28 : Pfizer déjà sur le coup pour le variant Omicron

Au cas où le vaccin actuel ne serait pas suffisamment efficace contre le nouveau variant, le laboratoire a commencé à travailler sur une nouvelle version du sérum anti-Covid.
 

16h20 : Le variant Omicron est « hautement transmissible »

C’est ainsi que les ministres de la Santé des pays membres du G7 ont qualifié le nouveau variant à l’issue de leur réunion d’urgence ce lundi. Ils ont par ailleurs appelé à une « action urgente ».

16h03 : Une équipe irlandaise de rugby bloquée en Afrique du Sud

Le club du Munster, doit subir une nouvelle série de tests lundi avec des résultats attendus mardi pour pouvoir espérer quitter le pays, après la détection d’un cas positif au Covid-19 parmi ses joueurs.

15h50 : Les Etats-Unis en « état d’alerte avancée »…

…Bien que le pays n’ait pas enregistré de « cas confirmés » du variant Omicron. « Il est inévitable que, tôt ou tard, (le variant Omicron) se propage largement », a déclaré le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, Anthony Fauci, exhortant les Américains à recevoir leur dose de rappel de vaccin anti-Covid.

15h30 : Encore un passager positif au Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a annoncé qu’un 14e cas de contamination au variant Omicron du Coronavirus a été détecté parmi les passagers arrivés d’Afrique du Sud.

15h10 : Comment faire pour s’armer contre la prochaine pandémie ?

C’est pour répondre à cette difficile question que la communauté internationale entame un long et difficile processus de négociation visant à donner à l’OMS les instruments pour mieux combattre la prochaine pandémie. « Tout cela se reproduira à moins que vous, les nations du monde, ne vous unissiez pour dire d’une seule voix : plus jamais ça ! », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’ouverture lundi d’une réunion exceptionnelle de l’Assemblée mondiale de la santé à ce sujet qui durera trois jours.

14h35 : Une réunion mardi pour durcir les restrictions en Allemagne

La chancelière sortante Angela Merkel, son successeur Olaf Scholz et les chefs des régions allemandes vont discuter mardi d’un éventuel durcissement des restrictions visant à juguler la virulente résurgence du Covid-19.

Ces consultations, qui font suite à des appels pressants de responsables politiques, interviennent alors que la première économie européenne enregistre chaque jour de nouveaux records d’infection. L’incidence sur sept jours a grimpé lundi à un pic de 452,4 pour 100.000 habitants, un niveau jamais atteint encore depuis le début de la pandémie.

14h28 : Le président chinois promet à l’Afrique un milliard de doses contre le coronavirus

Le président chinois Xi Jinping a promis lundi un milliard de doses de vaccins anti-Covid à l’Afrique, sous la forme de dons ou de soutien à la production locale.

« Dans le cadre de la lutte contre le Covid, la Chine fournira à l’Afrique un milliard de doses de vaccins supplémentaires, dont 600 millions sous forme de dons et 400 millions sous d’autres formes comme la mise en place d’unités de production de vaccins », a-t-il dit dans une intervention à distance lors du Forum de coopération Chine-Afrique (Focac).

14h25 : Le gouvernement allemand critique l’affluence à un match de Bundesliga

« Difficile à comprendre » : le gouvernement allemand a critiqué l’affluence de 50.000 supporters à Cologne pour le derby rhénan face à Mönchengladbach, en pleine quatrième vague de Covid-19. « Il est très difficile de comprendre que 50.000 personnes se réunissent dans un stade de football », a dénoncé lors d’une conférence de presse régulière le porte-parole du gouvernement d’Angela Merkel, Steffen Seibert.

« On peut s’étonner de ces images quand (…) les marchés de Noël sont fermés dans d’autres régions », a ajouté Steffen Seibert. Quelque 50.000 personnes ont assisté samedi au derby de Rhénanie du nord-Westphalie entre le FC Cologne et Mönchengladbach, remporté 4 à 1 par l’équipe recevante. Cette forte affluence de supporters, souvent sans masque et peu soucieux du respect des gestes barrières, a suscité de nombreuses critiques en Allemagne.

14h18 : Plusieurs mobilisations mardi pour demander la levée des brevets des vaccins

Plusieurs rassemblements sont prévus mardi soir à Paris et dans plusieurs villes de provinces pour demander la levée des brevets sur les vaccins et les traitements contre le Covid-19, à l’appel de plusieurs syndicats et ONG. Rendez-vous est donné à Paris place de la Bourse à 18 heures, avec la participation de la CGT Santé Action sociale, de SUD Santé Sociaux, d’Attac, du collectif « Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition ! », de l’Association des médecins urgentistes de France, de la Ligue des droits de l’Homme.

Des rassemblements sont également prévus à Lille, Rouen, Périgueux, Toulouse, Sarlat, ainsi qu’à Genève, où devait s’ouvrir mardi la conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Celle-ci a finalement été annulée en raison de la propagation préoccupante du variant du Covid-19 Omicron.

14h00 : Des vols spéciaux pour rapatrier les Français coincés au Maroc

Des vols spéciaux sont organisés pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc après la fermeture des frontières aériennes en raison de la propagation rapide du Covid-19. Ces derniers « sont soumis à "autorisation" des autorités marocaines », a indiqué dans un tweet l'ambassadrice de France, Hélène Le Gal, qui invite les personnes concernées à se rapprocher des compagnies Air France et Transavia. Ces vols spéciaux sont opérationnels uniquement au départ du Maroc vers la France, a précisé une source diplomatique française.

Rabat a décidé le 25 novembre, avant l'apparition du variant Omicron, de suspendre les vols réguliers à destination et en provenance de France en raison de la recrudescence de l'épidémie de Covid-19 dans l'Hexagone. Cette décision est effective depuis dimanche à minuit et « jusqu'à nouvel ordre».

13h43 : Le tourisme en chute libre

Le secteur touristique mondial devrait encore perdre 2.000 milliards de dollars cette année en raison des restrictions liées à la pandémie, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Cette estimation est similaire aux pertes de 2020. Les arrivées de touristes internationaux devraient ainsi rester cette année "de 70 à 75% inférieures" à celles de l'avant-pandémie. Et ce n'est pas l'arrivée du variant Omicron qui devrait arranger la donne...

13h01 : La Roumanie propose d’évacuer 90 Européens en Afrique du Sud

Un avion roumain a été dépêché en Afrique du Sud lundi afin de rapatrier une quarantaine de ressortissants roumains bloqués sur place après l’annulation de nombreux vols du fait de l’émergence du variant Omicron. Le gouvernement propose 50 places dans l’avion à d’autres Européens également bloqués sur place.

12h45 : Des tests gratuits entre la première et la seconde dose ?

Des tests gratuits pour les personnes sur le « chemin de la vaccination » ? C’est en tout cas ce qu’a proposé Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, au ministre de la Santé dans un courrier rendu public ce lundi. Il propose de rendre gratuit les tests entre l’injection de la première et de la deuxième dose. « Ce choix de se faire vacciner doit être soutenu », a-t-il fait valoir, en précisant que le coût des tests dans les cinq semaines séparant les deux injections peut aller « jusqu’à 900 euros ».

Dans son courrier, il mentionne notamment le cas des travailleurs non-vaccinés, dans le secteur du ski et de la montagne notamment, et de ces jeunes saisonniers pas encore vaccinés « qui ne pourront pas se permettre de payer une telle somme » entre leurs deux doses de vaccin.

12h22 : Hausse vertigineuse des cas en prévision en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, l’épidémiologiste Salim Abdool Karim a indiqué au cours d’une conférence de presse du ministère de la Santé s’attendre « à ce que nous dépassions les 10 000 cas par jour d’ici la fin de la semaine ». Une hausse qui si elle se révèle exacte serait vertigineuse puisque le pays a enregistré 1.600 nouveaux cas quotidiens au cours des sept derniers jours, contre 500 la semaine précédente et 275 auparavant. « Il n’y a pas lieu de paniquer. Nous sommes déjà passés par là », a martelé le ministre de la Santé, Joe Phaahla. De nombreuses incertitudes entourent encore la transmissibilité et la dangerosité de ce nouveau variant.

12h05 : Les prises de rendez-vous s’accélèrent

Près d’un million de rendez-vous pour une troisième dose - 963.073 précisément - ont été pris au cours du week-end sur la plateforme Doctolib. Soit presque six fois que le week-end précédant. Le record est néanmoins loin d’être battu puisqu’après les annonces d’Emmanuel Macron, Doctolib a enregistré plus de 1,1 million de rendez-vous jeudi et vendredi. Conséquence de cette demande massive : le temps d'attente a fortement augmenté. Dimanche, le délai était en moyenne de 21 jours entre la prise de rendez-vous et la vaccination.

11h55 : Six cas du variant Omicron détectés pour la première fois en Ecosse

Certains d’entre eux n’ont aucun lien avec des voyages à l’étranger, ce qui pourrait signifier que l’on est déjà sur des cas de transmission sur le territoire. « Cela pose évidemment des défis supplémentaires pour nous en termes d’interruption de la propagation », a déclaré le gouvernement écossais, précisant qu’il allait tracer les contacts de chacun des six cas positifs « afin d’établir l’origine du virus ».

11h30 : Un premier cas du variant Omicron détecté en Autriche

Le cas suspect détecté samedi « est de manière sûre » contaminé par ce variant B.1.1.529, a assuré lundi le gouvernement autrichien. Il s’agit d’une personne ayant récemment voyagé en Afrique du Sud.

11h21 : L’Australie reporte la réouverture de ses frontières

Et un de plus. A l’issue d’une réunion en urgence, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que la réouverture tant attendue des frontières australiennes aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, n’aura pas lieu le 1er décembre comme prévu. Ce report sera d’au moins deux semaines a prévenu le gouvernement.

11h15 : Les tests PCR toujours efficaces face au nouveau variant

L’OMS a assuré dimanche que « les tests PCR (…) continuent de détecter l’infection, y compris l’infection par Omicron ». Des études sont en cours pour mesurer l’efficacité des autres outils de diagnostic.

10h50 : Cluster du variant Omicron dans le club portugais Belenenses SAD ?

Treize cas de Covid-19, probablement associés au nouveau variant Omicron, ont été identifiés chez les footballeurs du club portugais Belenenses SAD, a annoncé lundi l’Institut national de santé (Insa). Un des footballeurs avait récemment voyagé en Afrique du Sud. Il s’agit des premiers cas du nouveau variant détectés au Portugal.

10h35 : Que sait-on actuellement du variant Omicron ?

Nombre de cas en France, où circule-t-il ? Est-il plus virulent ? Cause-t-il des symptômes spécifiques ? Est-il plus contagieux ? Résiste-t-il aux vaccins anti-Covid ? Y a-t-il un moyen de freiner sa propagation ? Toutes les réponses à ces questions sont dans l’article de notre journaliste Anissa Boumediene, juste ici.

10h20 : L’Afrique du Sud ne veut plus être visée par des restrictions de voyage

Le pays, soutenu par l’OMS qui demande que « les frontières restent ouvertes », a appelé dimanche soir à la « levée immédiate et urgente » des restrictions de voyage la visant. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est dit « profondément déçu » par ces fermetures qu’il considère comme une forme de « discrimination ».

Plusieurs pays voisins également visés par ces restrictions, ont dénoncé ces mesures dans la journée. Le président du Malawi les a même jugées « afrophobes ».

 

10h10 : Le Japon referme ses frontières à tous les visiteurs étrangers

Trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l’entrée des voyageurs d’affaires, étudiants et stagiaires étrangers, Tokyo va « interdire toutes les (nouvelles) entrées de ressortissants étrangers du monde entier à partir du (mardi) 30 novembre », a déclaré lundi le Premier ministre japonais Fumio Kishida.

Les Japonais revenant de neuf Etats d’Afrique australe et de pays où des infections au nouveau variant Omicron ont été recensées devront se soumettre à « de strictes mesures d’isolement en fonction des risques ».

9h50 : Selon l’OMS, le variant Omicron présente « un risque très élevé » au niveau mondial

Si « à ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n’a été rapporté », de nombreuses incertitudes entourent encore la dangerosité et la transmissibilité de ce dernier, souligne l’Organisation.

9h30 : Le G7 réunit en urgence

Les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni à se retrouver ce lundi à Londres « pour discuter de l’évolution de la situation sur Omicron ».

 

9h15 : Le variant Omicron présent au Canada

Le Canada a annoncé dimanche avoir détecté pour la première fois le variant Omicron du coronavirus sur son sol, chez deux personnes ayant récemment voyagé au Nigeria. Les deux malades, les premiers détectés sur le continent américain, ont été isolés à Ottawa et les autorités sanitaires recherchent leurs éventuels contacts, a annoncé dans un communiqué le gouvernement de la province de l’Ontario (sud-est).

9h00 : Un «premier cas probable» du variant Omicron en Suisse

Il s'agirait d'une personne «revenue d'Afrique du Sud il y a environ une semaine», selon la déclaration des autorités sanitaires suisses dimanche soir. 

Bonjour à tous et bienvenu sur ce live !

Nous y suivrons ce lundi 29 novembre toute l’actualité liée au Coronavirus et à son nouveau variant Omicron.