Coronavirus : Canada, Etats-Unis… Ils ferment aussi leurs frontières aux voyageurs des pays d’Afrique australe

VARIANT OMICRON Les pays visés par ces interdictions sont le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe

M.F avec AFP
— 
Comme plusieurs autres pays d'Afrique, les voyageurs en provenance d'Afrique du Sud ne sont plus autorisés à voyager dans plusieurs pays du monde en raison de la découverte du nouveau variant Micron.
Comme plusieurs autres pays d'Afrique, les voyageurs en provenance d'Afrique du Sud ne sont plus autorisés à voyager dans plusieurs pays du monde en raison de la découverte du nouveau variant Micron. — Emmanuel Croset / AFP

Alors que l’OMS ne déconseillait pas encore ce vendredi après-midi d’appliquer des restrictions de voyages après l’annonce d’un nouveau variant du coronavirus Omicron détecté pour la première fois en Afrique australe, de nombreux pays en ont décidé autrement. Vendredi, à l’issue d’une réunion d’urgence, des responsables de l’Union européenne ont recommandé aux 27 pays de l’UE de suspendre les vols en provenance de sept pays africains. Il s’agit du « Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud, Zimbabwe », a tweeté Eric Mamer, porte-parole de la Commission européenne. Plus tôt, la France l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie avaient déjà décidé de suspendre les vols en provenance d’Afrique du Sud.

Peu de temps après que l’OMS a classé le variant Omicron de « préoccupant », le Canada a suivi le mouvement et a annoncé qu’il interdisait l’entrée sur son sol aux voyageurs en provenance de ces sept pays d’Afrique australe. « Nous devons agir rapidement pour protéger les Canadiens », a expliqué dans une conférence de presse Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé.

Les Etats-Unis ajoutent le Malawi à la liste

Dans la même heure, les Etats-Unis ont à leur tour annoncé qu’ils fermaient leurs frontières dès lundi aux voyageurs en provenance de ces sept mêmes pays d’Afrique australe en ajoutant à la liste le Malawi. Seuls les ressortissants américains et les résidents permanents aux Etats-Unis seront autorisés à entrer dans le pays, a déclaré un haut responsable américain.

Cette décision intervient alors que le président américain Joe Biden venait tout juste de rouvrir début novembre les frontières aux voyageurs du monde entier, à condition qu’ils soient vaccinés contre le Covid, après 20 mois de restrictions. « Cette mesure a été instaurée au nom du principe de précaution, à la lumière du nouveau variant du Covid-19 qui circule en Afrique australe », a expliqué le responsable américain à des journalistes. « Nos scientifiques et les responsables en matière de santé publique travaillent rapidement pour en apprendre davantage sur ce variant », a-t-il ajouté.