Marseille : Raoult accusé par ses équipes de falsifier les résultats sur l’hydroxycholoroquine, l’AP-HM ouvre une enquête interne

EPIDEMIE Des membres de l'IHU accusent Didier Raoult d'avoir falsifié les études sur l'efficacité de l'hydroxycholoroquine contre le Covid-19

Mathilde Ceilles
— 
Didier Raoult en 2020
Didier Raoult en 2020 — Retmen / SIPA

« Les faits rapportés, s’ils étaient avérés, constitueraient des dysfonctionnements graves. » Dans un communiqué de presse envoyé vendredi dans la soirée, l’Assistance publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) annonce avoir pris « l’initiative d’une enquête interne », après la publication par Mediapart d’un article explosif pour Didier Raoult.

Dans cet article, Mediapart révèle en effet que, lors d’auditions sur leurs conditions de travail réalisées en octobre, menées par l’université d’Aix-Marseille, l’Inserm et l’AP-HM, des équipes du directeur de l’IHU affirment avoir assisté à la falsification des résultats scientifiques visant à démontrer l’efficacité de l’hydroxychloroquine sur le Covid-19.

Ces mêmes personnes dénoncent par ailleurs un climat de travail délétère, fait de pressions et d’intimidations. L’ouverture d’une enquête interne par l’AP-HM a pour but, selon l’assistance publique, de « confirmer le cas échéant la véracité des faits rapportés par la presse ».