Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Le masque revient dans les écoles des Pays-de-la-Loire, sauf en Mayenne

EPIDEMIE Le masque est de nouveau obligatoire ce lundi dans les écoles des Pays-de-la-Loire en raison d'un rebond de l'épidémie. Sauf en Mayenne, où c'est exactement l'inverse

Pierre-Alexandre Aubry
— 
Les élèves devront porter le masque à la rentrée dans les écoles des Pays-de-la-Loire, sauf en Mayenne.
Les élèves devront porter le masque à la rentrée dans les écoles des Pays-de-la-Loire, sauf en Mayenne. — JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
  • Le masque redevient obligatoire dans les écoles des Pays-de-la-Loire. La Mayenne est le seul département qui en est exempté.
  • Ce retour du masque pour les enfants est lié à l’augmentation du taux d’incidence dans la région.
  • Des collectifs de parents s’insurgent contre le masque à l’école.

A peine les vacances scolaires terminées que les élèves des écoles primaires des Pays-de-la-Loire​ doivent remettre le masque pour leur retour sur les bancs de l’école. En raison d'un rebond de l'épidémie, le gouvernement a confirmé que le masque revenait ce lundi dans les écoles de 39 départements français.

Parmi les cinq départements des Pays-de-la-Loire (Loire-Atlantique, Vendée, Maine-et-Loire, Mayenne et Sarthe), seul celui de la Mayenne ne verra pas le retour du port du masque obligatoire dans les écoles. Les élèves, qui le portaient encore avant les vacances de la Toussaint, vont même pouvoir le laisser tomber. La raison ? Le fameux taux d’incidence, qui a régressé dans ce département : seulement 34,8 cas pour 100.000 habitants, en deçà du seuil d’alerte fixé à 50 cas positifs pour 100.000 habitants.

En Maine-et-Loire, le taux d'incidence était de 124 en date du 5 novembre. Il s'élève également à 80 en Loire-Atlantique, 91 pour la Sarthe et 103 en Vendée. Longtemps épargnés, les Pays-de-la-Loire sont désormais la région avec le taux d’incidence le plus élevé sur le territoire métropolitain : 92,6 cas positifs au Covid-19 pour 100.000 habitants, contre 80,7 d’après les chiffres du 2 novembre.

Des collectifs de parents s’insurgent

Ce retour du port du masque dans les écoles primaires ne plaît pas à tout le monde. Les collectifs des Parents Atterrés de la Sarthe, de Questions Masques Enfants du Maine-et-Loire et des Parents attentifs de la Loire-Atlantique dénoncent une « nouvelle atteinte à l’intégrité physique et mentale de nos enfants ». Ils estiment que la reprise de cette mesure sanitaire est « totalement injustifiée et scandaleuse », l’augmentation du taux d’incidence n’étant, selon eux, pas liée à la circulation du virus chez les enfants, mais plutôt chez les seniors, dont le taux d’incidence est de 124 cas positifs pour 100 000 habitants chez les 65 ans et plus.

Ces collectifs examinent actuellement les voies de recours « pour protéger les enfants contre cette nouvelle mesure arbitraire et ceux qui l’imposent sans avoir mené la moindre étude d’impact sur ses effets réels ».