Corse : Cinq mamans transférées à l’hôpital de Bastia avec leur bébé en raison de la grève des sages-femmes

NAISSANCE Un moyen d’assurer la continuité de la prise en charge des patientes alors que les sages-femmes ont cette fois demandé à ne pas être réquisitionnées

M.F
— 
Manifestation de sages-femmes. (Illustration)
Manifestation de sages-femmes. (Illustration) — ISA HARSIN/SIPA

Les sages-femmes de la maternité Maymard à Bastia en Corse sont en grève depuis vendredi soir et le seront jusqu’au lundi 25 octobre, 20 heures. Conséquence, cinq femmes ayant accouché ce samedi ont été transférées en ambulance avec leurs bébés de la clinique Maymard vers le centre hospitalier de Bastia, rapporte France 3 Corse. L’Agence régionale de Santé de Corse (ARS) avait annoncé dans un communiqué pouvoir « assurer la continuité de la prise en charge des mamans et des bébés ainsi que l’accueil en urgence ». Les autres futures mamans dont le terme pourrait arriver ce week-end ont été prévenues par SMS.

Contrairement à la grève du 7 octobre dernier, les sages-femmes de Bastia auraient cette fois demandé à ne pas être réquisitionnées. C’est pour cette raison que l’ARS et l’hôpital ont décidé d’un commun accord de procéder à ces transferts. « On a l’impression qu’ils se servent de cette grève pour tester un fonctionnement, une organisation sans nous, simplement avec l’hôpital, sans prendre en considération les patientes », s’est désolée auprès de France 3 Isabelle Filippi, sage-femme gréviste à la maternité de Maymard.

Les sages-femmes se plaignent d’un manque de revalorisation de leur statut et d’un salaire trop bas. Les dernières revalorisations salariales annoncées par le gouvernement, à savoir une prime de 100 euros net et une hausse de salaire d’environ 100 euros brut par mois, ne semblent pas les avoir convaincus.