Coronavirus : Près de 5.000 cas par jour en France, une « petite poussée » admet Olivier Véran

EPIDEMIE Le nombre de classes fermées augmente aussi, mais pas les hospitalisations grâce à la vaccination massive

X. R. avec AFP
— 
Les cas augmentent légèrement alors que les non-vaccinés vont moins se faire tester.
Les cas augmentent légèrement alors que les non-vaccinés vont moins se faire tester. — Sameer Al-DOUMY / AFP

La France n’est pas épargnée par la poussée épidémique qui touche une bonne partie de l’Europe. Avec l’automne qui s’installe, un temps plus froid et plus humide, le Covid-19 « comme tous les autres virus » circule davantage, « on s’y attendait », note Olivier Véran. Le ministre de la Santé admet une « petite poussée » mais « pas une vague », avec 5.000 contaminations recensées par jour.

Conséquence immédiate, le nombre de classes fermées a remonté pour la première fois depuis mi-septembre, alors que le masque est de moins en moins présent dans les écoles françaises. 1.246 classes étaient ainsi fermées cette semaine, contre 1.130 la semaine dernière. La vaccination des 5-11 ans est à l’étude et devrait permettre de faire chuter à nouveau ce chiffre, alors que 3.300 classes étaient fermées à la rentrée.

Le chiffre des contaminations pourrait toutefois être légèrement supérieur au chiffre annoncé. Depuis la fin de la gratuité des tests pour les personnes non-vaccinées, le nombre de dépistages a diminué.

Néanmoins, il n’y a pas « d’augmentation des hospitalisations comme à l’automne dernier car la population est massivement vaccinée », constate-t-il. Le médecin en profite pour inciter à nouveau les personnes éligibles à faire leur rappel, alors que la campagne de vaccination contre la grippe a commencé. « On est à un peu plus de 2 millions de rappels, on approche les 100.000 troisièmes injections par jour, mais ça ne suffit pas », martèle-t-il.