Coronavirus : Les tests de dépistage ont baissé « sous la barre des 3 millions » depuis qu’ils sont payants

EPIDEMIE Les tests ne sont plus remboursés pour les gens qui ne sont pas complètement vaccinés, sauf exception

M.F avec AFP
— 
Le nombre de test de dépistage du Covid-19 a baissé entre le 11 et le 17 octobre, la semaine de la fin de sa gratuité.
Le nombre de test de dépistage du Covid-19 a baissé entre le 11 et le 17 octobre, la semaine de la fin de sa gratuité. — JP PARIENTE/SIPA

Alors que 3,2 millions de tests de dépistage Covid ont été réalisés entre le 4 et le 10 octobre, seuls 2,97 millions ont été faits la semaine dernière. Une baisse de 244.800 tests « liée à la fin de la gratuité des tests de dépistage », selon le ministère de la Santé qui a publié ces chiffres jeudi. Selon le service statistique du ministère (Drees), cette diminution est « concentrée sur la fin de semaine » c’est-à-dire une fois que la fin de la gratuité des tests est devenue effective, le vendredi 15.

Depuis cette date, les tests ne sont plus remboursés pour les gens qui ne sont pas complètement vaccinés, sauf exception (prescription médicale, cas contact, test positif récent, contre-indication au vaccin). La baisse apparaît « plus marquée pour les tests antigéniques que pour les RT-PCR » et concerne « plus particulièrement les jeunes adultes », selon la Drees.