La France avance sa campagne de vaccination contre la grippe saisonnière pour la coupler avec le rappel contre le Covid-19

AUTOMNE L’idée est d’administrer le rappel contre le Covid-19 en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière

20 Minutes avec AFP
— 
La campagne de vaccination contre la grippe démarre en avance en France — 20 Minutes

Dans un contexte rendu incertain par le Covid-19, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Une semaine en avance donc, avec la volonté affichée de faire d’une pierre deux coups : vacciner le plus vite possible les personnes âgées et fragiles, et leur administrer en même temps la dose de rappel pour le vaccin anti-Covid.

Car la population prioritaire visée par ces deux campagnes est là même : les plus de 65 ans et les femmes enceintes, mais aussi les personnes atteintes de certaines pathologies : asthme, diabète, insuffisance cardiaque, Sida… Tous les soignants sont aussi concernés. Quant aux Français non-prioritaires, ils devront a priori attendre jusqu’au 22 novembre pour se faire vacciner contre la grippe.

Rebond de la bronchiolite

Le risque d’épidémie de grippe est compliqué à estimer, d’autant plus avec la pandémie de Covid-19. L’an dernier, avec les mesures sanitaires draconiennes en place, les virus avaient peu circulé. Revers de la médaille, l’immunité de la population a probablement diminué, ce qui s’observe déjà avec un rebond de la bronchiolite.

La grippe atteint généralement son pic en décembre. Difficile donc de dire s’il y aura une forte épidémie. Le gouvernement a prévu le pire en commandant plus de vaccins que l’an dernier, alors que Santé Publique France indique que si on observe « un tout petit peu de circulation », « il n’y a pas d’alerte » pour le moment.