Coronavirus : Un rappel de Moderna ou de Pfizer marche mieux chez les personnes vaccinées avec Johnson & Johnson

VACCINATION Mélanger les vaccins serait plus efficace pour protéger contre le coronavirus selon une étude américaine

20 Minutes avec AFP
— 
Le mélange de vaccin est pour le moment interdit aux Etats-Unis.
Le mélange de vaccin est pour le moment interdit aux Etats-Unis. — Frederic J. BROWN / AFP

C’est une étude qui pourrait bouleverser la politique de vaccination et la campagne de rappel contre le coronavirus. Menée sur 458 adultes vaccinés, une étude américaine a montré que chez les personnes d’abord vaccinées avec Johnson & Johnson, les niveaux d’anticorps étaient multipliés par quatre après une dose de rappel du même vaccin.

Mais le résultat est bien plus intéressant en « mélangeant » les vaccins, une pratique aujourd’hui interdite aux Etats-Unis. Toujours chez les vaccinés Johnson & Johnson, les anticorps étaient multipliés par 35 après un rappel de Pfizer, et par 76 après un rappel de Moderna.

Autre enseignement, les niveaux d’anticorps des personnes d’abord vaccinées avec Moderna étaient chaque fois plus élevés par rapport aux personnes d’abord vaccinées avec Pfizer ou Johnson & Johnson, et ce « indépendamment du vaccin administré pour la dose de rappel ».

« Il est important de ne pas se laisser emporter par ces résultats », a averti sur Twitter Peter Hotez, professeur au Baylor College of Medicine. Le nombre réduit de participants ne permet pas de valider entièrement l’étude, et la possibilité de voir la protection diminuer rapidement n’est pas à écarter.