Coronavirus en Russie : Nombre record de morts pour le quatrième jour consécutif, les cas en hausse

EPIDEMIE 887 personnes sont décédée en 24 heures

M.F avec AFP
— 
Malgré le nombre record de morts et la hausse des contaminations, les autorités refuse de confiner les villes, même Moscou, Moscou, de loin le principal foyer épidémique du pays.
Malgré le nombre record de morts et la hausse des contaminations, les autorités refuse de confiner les villes, même Moscou, Moscou, de loin le principal foyer épidémique du pays. — Alexander Shcherbak/TASS/Sipa US/SIPA

Le nombre de morts et de nouveaux cas de contaminations liées au Covid-19 continue de monter en flèche en Russie. Pour le quatrième jour d'affilée, le pays a enregistré un record de décès quotidiens avec 887 morts lors des dernières 24 heures, selon le bilan publié par le gouvernement. La veille, le pays avait enregistré 867 décès.

Par ailleurs, 24.522 nouvelles infections ont été recensées. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis le 22 juillet. Les cas sont principalement en hausse à Moscou (3.993) et Saint-Pétersbourg (2.281).

Seuls 29 % des Russes complètement vaccinés

Depuis la mi-juin, la Russie est secouée par une grave quatrième vague du Covid-19 favorisée par le variant Delta. L’épidémie est décuplée par une campagne de vaccination poussive, le refus des autorités d’introduire des mesures sanitaires plus strictes, et le faible respect du port du masque au sein de la population. Selon les chiffres du site spécialisé Gogov, seuls 29 % des Russes sont actuellement complètement vaccinés, alors qu’il existe quatre vaccins nationaux.

La Russie est le pays le plus meurtri d’Europe avec 208.142 morts, selon les chiffres du gouvernement. Fin juillet, l’institut des statistiques Rosstat, qui possède une définition plus large des morts dues au Covid-19, faisait lui état de plus de 350.000 décès.

Les autorités se refusent pour l’heure à tout confinement, par crainte de fragiliser l’économie. Au moins trois régions ont toutefois annoncé l’introduction d’un pass sanitaire. Une telle mesure n’est toujours pas à l’ordre du jour à Moscou, de loin le principal foyer épidémique du pays. Début juillet, la mairie avait mis en place un tel système pendant quelques jours, avant finalement d’y renoncer.