Rouen : Le premier centre médical dédié à l’IVG de France vient d’ouvrir ses portes

ACCOMPAGNEMENT L'objectif de ce lieu est d'accompagner les patientes dans cette démarche souvent difficile

20 Minutes avec agence
— 
DURAND FLORENCE

Le premier centre privé dédié à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) vient d’ouvrir ses portes à Rouen ( Seine-Maritime). L’objectif du lieu : accompagner et prendre en charge les patientes dans cette démarche souvent difficile. Les médecins généralistes, sages-femmes et gynécologues peuvent prescrire une IVG médicamenteuse. Mais elles ne le pratiquent pas toujours, rapporte France 3 Normandie.

« C’est difficile à recevoir au sein d’une journée de consultations, sur des créneaux d’urgence », constate le docteur Marianne Laine, co-fondatrice de l’institut médical Simone Veil. L’idée d’ouvrir un tel centre provient de professionnels de santé libéraux.

Un délai d’attente entre la décision et l’IVG jugé trop long

« Nous nous engageons à prendre le premier rendez-vous rapidement pour discuter et évaluer la situation, parler de contraception, se coordonner avec nos confrères radiologues, biologistes etc. Il ne s’agit pas de donner le médicament dès le premier rendez-vous », ajoute le docteur.

Des psychologues proposeront aussi des groupes de parole. « C’est un évènement traumatique. C’est pour les aider à passer à autre chose, qu’elles puissent cicatriser tout ça », poursuit Marianne Laine. En Normandie, le délai entre la décision d’une femme et la réalisation d’une IVG est jugé trop long. Celui-ci est de 19 jours. En 2020, 8.527 IVG ont été pratiquées dans la région et 222.000 en France.

BON PLAN : Découvrez les bons plans et codes promo Santédiscount actifs en ce moment