Don du sang : Les réserves à un niveau « dangereusement critique », alerte l’EFS

GLOBULES ROUGES Une « mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines » sera organisée pour pallier le manque de poches

Marie De Fournas
— 
La collecte de sang souffre depuis 18 mois de la crise sanitaire, alerte l'EFS.
La collecte de sang souffre depuis 18 mois de la crise sanitaire, alerte l'EFS. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

C’est le moment de faire un don de soi. Alors que la collecte de sang est affaiblie depuis dix-huit mois déjà par la crise sanitaire, l’ Établissement français du sang​ (EFS) s’inquiète ce lundi du niveau « dangereusement critique » des réserves de sang. 77.000 poches de globules rouges sont aujourd’hui disponibles alors qu’un niveau satisfaisant est de 100.000.

Face à cette « situation inédite », l’EFS se donne l’objectif d’augmenter les réserves de 30.000 poches en trois semaines et se dit prête à « une mobilisation exceptionnelle de ses équipes et de ses capacités de collecte pour accueillir les donneurs de sang ». Ainsi, elle « accueillera tous les donneurs dans les trois prochaines semaines, y compris ceux qui se présenteront sans rendez-vous », assure-t-elle dans un communiqué.

Ces deux dernières semaines, environ 15 % des rendez-vous sont restés vacants. Les collectes en entreprises, dans les lycées et sur les campus, qui représentent 20 à 30 % des dons, ont été en grande partie suspendues. L’EFS fait en outre face à de très fortes tensions sur les métiers d’infirmiers et de médecins sur l’ensemble du territoire. Pour réaliser les prélèvements, 200 postes sont ouverts au recrutement sur son site.