Des chercheurs relèvent des doses très importantes de microplastiques dans les selles de bébés

ÉTUDE Les chercheurs ont analysé la présence de polytéréphtalate d’éthylène (PET) et de polycarbonate

20 Minutes avec agence
— 
Un bébé dans son berceau (illustration) .
Un bébé dans son berceau (illustration) . — Madlen Deutschenbaur / Pixabay

Une nouvelle étude scientifique vient de dévoiler que les selles de bébés contiennent dix fois plus de plastique que celles des adultes. Un résultat qui inquiète les scientifiques pour le développement des enfants.

Ces derniers pourraient en effet être affectés par des perturbateurs endocriniens, substances chimiques qui altèrent le système hormonal et qui se trouvent dans le plastique, rapporte Wired, relayé par Slate. Pour bien se développer, le corps d’un enfant a besoin d’un système endocrinien, explique Kurunthachalam Kannan, chercheur américain en santé environnementale et coauteur de l’étude.

Des niveaux de plastique dix fois plus grands

Les microparticules de plastique peuvent être absorbées par les intestins, comme le sont les nutriments des aliments. C’est ce qu’on appelle la translocation intestinale. En traversant la paroi intestinale, les particules peuvent venir se loger dans d’autres organes, tels que le cerveau.

Pour autant, cette découverte n’est pas une surprenante. Les nourrissons sont en effet entourés de plastique : dans les biberons, les jouets, la vaisselle, les couches, les jouets… Les scientifiques ont en particulier recherché la présence de polytéréphtalate d’éthylène (PET) et de polycarbonate. Les selles de six enfants d’1 an, de trois nouveau-nés et de dix adultes ont été étudiées.

Si les niveaux de polycarbonate sont équivalents, ceux de PET sont dix fois plus importants chez les jeunes. Les quantités sont moins importantes chez les nouveau-nés mais selon l’étude, ils naîtraient avec du plastique déjà présent dans le corps. Prochaine étape pour les scientifiques : mesurer les effets de ces microparticules dans le corps des nourrissons, afin d’évaluer les risques pour leur santé.