Etats-Unis : Le Covid-19 a désormais tué plus de personnes que la grippe espagnole

PANDÉMIE La grippe espagnole a fait plus de 50 millions de victimes dans le monde entier au début du XXe siècle, dont 675.000 Américains.

20 Minutes avec agences
— 
Dépistage du Covid-19 via un test PCR (photo d'illustration).
Dépistage du Covid-19 via un test PCR (photo d'illustration). — Jean-Francois Badias/AP/SIPA

Un virus bien plus mortel. Le Covid-19 a désormais tué davantage d’Américains que la grippe espagnole en 1918 et 1919, selon les données publiées ce lundi par l’université Johns-Hopkins.

50 millions de morts de la grippe espagnole

Aux Etats-Unis, plus de 675.700 personnes contaminées par le coronavirus sont décédées selon le dernier bilan de l’institut américain. Or, selon les historiens et les données des Centre de prévention et de lutte contre les maladies, la principale agence sanitaire du pays, la grippe espagnole avait tué 675.000 Américains.

Le virus, qui a sévi au début du XXe siècle et fait au moins 50 millions de morts dans le monde, a donc perdu ce lundi son titre de pandémie la plus grave de l’histoire récente des Etats-Unis. Contrairement au Covid-19, cette pandémie a cependant été particulièrement meurtrière dans des classes d’âge censées être en bonne santé, dont les moins de 5 ans et les personnes de 20 à 40 ans.