Prolongation du pass sanitaire : Olivier Véran assure qu’il ne sera pas obligatoirement imposé dans tous les territoires

EPIDEMIE Le gouvernement pourrait alléger l’application du dispositif selon la situation sanitaire des territoires français

M.F avec AFP
— 
Olivier Véran promet que l'application du pass sanitaire pourra être allégée selon la situation épidémique des territoires français.
Olivier Véran promet que l'application du pass sanitaire pourra être allégée selon la situation épidémique des territoires français. — Alfonso Jimenez/Shutterstock/SIPA

Le pass sanitaire prolongé au cas où ? Olivier Véran s’est exprimé ce lundi après que l’entourage du Premier ministre a annoncé une proposition de loi pour proroger cet outil. Adopté au Parlement en juillet dernier, le pass sanitaire est actuellement instauré jusqu’au 15 novembre. Seule une nouvelle loi, autoriserait son application au-delà de cette échéance. Cependant le ministre de la Santé a assuré que l’utilisation du pass ne serait pas pour autant systématique dans tous les territoires.

« Il nous faut une loi qui dans la durée sans nous imposer d’utiliser l’outil, nous permet de l’utiliser si la situation l’exige », a-t-il justifié. Selon lui, le gouvernement pourra aussi bien « l’actionner quand il le faut » et « l’alléger lorsque c’est possible » en fonction de la situation épidémique.

« Lorsque vous êtes dans une période de décroissance d’une vague épidémique, que le virus circule moins, nous respectons ce principe de proportionnalité et de territorialisation des mesures, c’est-à-dire que nous devons être capables de dire "cette mesure-là n’est plus indispensable dans ce territoire à ce moment-là". C’est notre philosophie depuis le début », a expliqué le ministre de la Santé.