Ariège : Alerte à la leptospirose, plusieurs cas confirmés sur des adeptes de canyoning

SANTE Les autorités sanitaires appellent à la vigilance. Plusieurs cas de leptospirose, cette maladie transmise par les rongeurs, ont été détectés sur des baigneurs qui ont fréquenté une rivière ariégeoise

Hélène Ménal
— 
La leptospirose se transmet par l'urine des rongeurs comme ici un ragondin. Illustration.
La leptospirose se transmet par l'urine des rongeurs comme ici un ragondin. Illustration. — Chantal Mure - PixaBay

C’est le genre de souvenir de vacances dont on se passerait volontiers. L'agence régionale de Santé d'Occitanie lance un appel à la vigilance après la survenue d’une « dizaine de cas confirmés ou probables » de leptospirose, en particulier chez des adeptes de canyoning qui ont pratiqué sur le cours ariégeois Argensou, dans les secteurs d’Auzat et de Vicdessos.

La leptospirose est une maladie bactérienne transmise par les rongeurs, les rats en particulier, via leur urine. « Elle se transmet à l’homme par contact de la peau lésée ou d’une muqueuse avec de l’urine d’animaux porteurs de l’infection ou de l’eau douce polluée par cette urine », précise l’ARS.

Fièvre, boutons… des symptômes variés

La leptospirose apparaît brutalement après cinq à 20 jours d’incubation. Mais son diagnostic est compliqué par la grande palette des symptômes possibles : forte fièvre brutale accompagnée de maux de tête, conjonctivite parfois, éruptions cutanées ou encore troubles digestifs. Un traitement par antibiotique fonctionne à condition de ne pas traîner. D’où cet appel à toutes les personnes qui présenteraient des symptômes compatibles et qui ont ramé, pêché, ou nagé dans l’Argensou. Elles « sont invitées à consulter rapidement leur médecin traitant en précisant le contexte à risque ».