La majorité des pains industriels contiennent des pesticides, alerte 60 Millions de consommateurs

CONSOMMATION Des tests ont été effectués sur une trentaine de références de pains industriels, de grandes marques ou de marques de distributeurs

20 minutes avec agence
— 
Illustration d'un sandwich jambon-beurre.
Illustration d'un sandwich jambon-beurre. — Gerard Lacz / Rex Featu/REX

Pain de mie, pain à burger ou à hot-dogs, bagels, wraps… Dans un article publié lundi, 60 millions de consommateurs a annoncé avoir réalisé des tests sur une trentaine de références de pains industriels, qu’il s’agisse de grandes marques ou de marques de distributeurs. Selon cette étude, des traces de pesticides ont été détectées dans la majorité des cas.

350 molécules ont été analysées. Dans les pains de mie, les tests ont notamment révélé la présence de cyperméthrine, un herbicide classé « irritant et potentiel perturbateur endocrinien », mais également de butoxyde de pipéronyle, un synergisant très utilisé dans les exploitations céréalières. L’usage de ce dernier est certes reconnu sans danger, car il permet de réduire l’utilisation de molécules actives, mais cette substance reste toutefois indésirable.

Aucune présence d’oxyde d’éthylène

Les pains de mie bio sont également concernés. Des traces de cyperméthrine ont été retrouvées dans les « Pains Hot Dog » de la Fournée dorée, dans les « Bagels sésame » de marque U, et dans les « Bagels sésame à garnir » Auchan. Mais à chaque fois, la quantité observée ne dépasse pas les limites autorisées par la loi, explique le magazine, qui dénonce tout de même un usage trop important des pesticides.

Bonne nouvelle, en revanche. Lors de cette étude, aucune trace d’oxyde d’éthylène (ETO), un désinfectant alimentaire, n’a été détectée dans les produits testés. Ce produit est au cœur d’un scandale sanitaire depuis plusieurs mois et interdit en Europe. Prudence toutefois avec les produits contenant du psyllium ou de la gomme de guar. Ces deux additifs pourraient être contaminés à l’ETO.

En outre, aucune molécule de mycotoxines, des toxines produites par certaines moisissures et pouvant causer des vomissements, de l’anémie voire des convulsions, n’ont été retrouvées. Une autre bonne nouvelle. Ces analyses portaient également sur la qualité nutritionnelle de ces pains industriels. Si 25 des produits testés obtiennent un Nutri-Score A ou B, ils restent cependant trop salés et à faible teneur en fibres. De même, la plupart contiennent des sucres ajoutés, ainsi que plusieurs conservateurs, émulsifiants ou agents texturants.