Etats-Unis : Nike offre une semaine de vacances à ses salariés pour préserver leur santé mentale

HOLIDAYS Le siège du géant des articles de sport est fermé cette semaine pour permettre aux employés de se « relaxer », de « déstresser » et de passer du temps avec leurs proches après une année difficile à cause du Covid-19

20 minutes avec agence
— 
Pour réduire les déchets, Nike va revendre des chaussures légèrement usagées.
Pour réduire les déchets, Nike va revendre des chaussures légèrement usagées. — Xing Yun / Costfoto/Sipa USA/SIP

Nike a choisi d’offrir cinq jours de congé cette semaine aux employés de son siège situé dans l’Oregon  (Etats-Unis). Entre lundi et vendredi, les salariés sont encouragés à utiliser ces journées pour prendre soin de leur santé mentale, rapporte la BBC. Le géant américain a fermé ses locaux pour permettre à ses collaborateurs de se remettre d’une année éprouvante, notamment à cause du Covid-19.

La mesure a été annoncée sur LinkedIn il y a deux semaines par Matt Marrazzo, responsable du marketing mondial de la marque. « Ce n’est pas seulement une semaine de congé pour l’équipe… C’est une reconnaissance du fait que nous pouvons donner la priorité à la santé mentale tout en accomplissant notre travail », a-t-il écrit. Nike a en effet enregistré cette année des ventes en hausse et une augmentation de 20 % du cours de ses actions en Bourse.

« Ne travaillez pas »

« Prenez le temps de vous relaxer, de vous déstresser et passez du temps avec celles et ceux que vous aimez. Ne travaillez pas », a conseillé Matt Marrazzo. Le responsable a évoqué l'« événement traumatisant » qu’a constitué la crise sanitaire liée au coronavirus. « Nous sommes tous des êtres humains », a-t-il ajouté. Pour le spécialiste du marketing, la semaine de congé aidera les employés à « rester sains d’esprit ».

Il a cependant aussi estimé que ces journées sans travailler seraient « capitales pour de bonnes performances » professionnelles. Après la fin de ces vacances offertes par Nike, l’entreprise a bon espoir de voir apparaître « des conséquences positives sur la culture d’entreprise dans le futur ». Le fabricant d’articles de sport n’est pas le seul à avoir adopté ce dispositif pour apporter un soulagement psychologique à ses salariés.

LinkedIn, l’appli de rencontres Bumble, Apple, Uber et la banque Wells Fargo font également partie des entreprises qui ont accordé des vacances ou alors retardé la reprise du travail en présentiel, comme Facebook ou Google. Car la circulation du Covid-19 a récemment connu une recrudescence aux Etats-Unis.