Rentrée 2021 en Occitanie : Deux élèves sur trois ont eu leur première dose de vaccin anti-Covid

ANTI COVID Pour inciter les 30 % d’élèves qui n’ont pas encore fait la démarche de se vacciner contre le Covid-19, l’académie de Toulouse va déployer une campagne de vaccination dans les collèges et lycées

Béatrice Colin
— 
Dans un lycée français, des élèves portant le masque.
Dans un lycée français, des élèves portant le masque. — SYSPEO/SIPA
  • En Occitanie, deux élèves sur trois ont reçu leur première dose de vaccination anti-Covid en cette veille de rentrée.
  • Selon le recteur de l’académie de Toulouse, il y a des disparités régionales, en particulier dans le secteur de l’Education prioritaire.
  • Une proposition de vaccination va être faite aux élèves et aux parents, soit dans le centre de vaccination le plus proche soit via une équipe mobile.

A la veille de la rentrée, de nombreux élèves du secondaire ont déjà reçu leur première dose de vaccin anti-Covid en Occitanie. C’est le cas pour 66 % des jeunes de 12 à 17 ans et 49,1 % sont complètement vaccinés. En Haute-Garonne, ce chiffre est légèrement plus élevé car ils seront 50,8 % jeudi à avoir leurs deux doses lors de leur retour sur les bancs des collèges et lycées.

Une tendance qui devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines, l’activité des activités sportives des plus jeunes nécessitant à partir du 30 septembre le pass sanitaire. S’il n’est pas obligatoire dans les établissements scolaires, il va toutefois différencier la situation des élèves lorsqu’un cas de Covid-19 sera détecté dans la classe. Les élèves vaccinés, ou ayant déjà testé positifs, pourront continuer à aller en cours. Les autres cas contacts non vaccinés devront rester chez eux durant une semaine.

Campagne de vaccination

Pour inciter ceux qui ne sont pas vaccinés à passer le cap, les chefs d’établissements ont envoyé cette semaine une proposition aux parents des élèves de plus de 11 ans afin qu’ils participent à la campagne de vaccination du rectorat.

« Avec l’autorisation des parents, les établissements proches d’un centre de vaccination pourront s’y rendre. Pour ceux éloignés, il y aura des équipes mobiles dédiées qui se déplaceront dans les collèges et lycées en coordination avec la préfecture, l’Agence régionale de santé et les pompiers. Nous avons constaté des disparités dans la vaccination et ce qui m’inquiète le plus, c’est le secteur de l’Education prioritaire », relève le recteur de l’académie de Toulouse, Mostafa Fourar.

Pour gérer cette rentrée à nouveau sous le signe de la crise sanitaire, 71 médiateurs vont être déployés dans les établissements de l’académie où 525.421 élèves du premier et second degré sont attendus jeudi et vendredi.