Coronavirus : Vous êtes soignants à l’hôpital et la vaccination obligatoire crée des tensions dans votre service ? Racontez-vous

VOUS TEMOIGNEZ Les soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite ont jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner

H.S.
— 
Une unité Covid-19 au CHU de Saint-Pierre de la Réunion, le 30 juillet 2021.
Une unité Covid-19 au CHU de Saint-Pierre de la Réunion, le 30 juillet 2021. — AFP

La mesure a été définitivement adoptée le 25 juillet dernier. À partir du 15 septembre, les personnels soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite auront l’obligation d’être vaccinés pour travailler. Cette disposition, qui doit encore être validée par les Sages du Conseil constitutionnel, inquiète certains professionnels et représentants du personnel.

À Poitiers, la CGT du CHU a fait part de son inquiétude dans un communiqué, pointant une « ambiance de travail très tendue » dans certains services. « Des collègues qui ne sont pas vaccinés sont montrés du doigt et subissent des remarques inadmissibles », explique le syndicat. En parallèle, un appel à la grève nationale a été lancé par la Fédération Sud Santé Sociaux dès ce mercredi 4 août. L’abrogation de l’obligation vaccinale est notamment demandée par ce syndicat.

Vous êtes médecins, infirmier.e.s, aide-soignant.e.s, vous travaillez à l’hôpital et vous avez d’ores et déjà constaté une dégradation de vos conditions de travail liée à la vaccination obligatoire ? Cette disposition a-t-elle généré des tensions dans votre service ? Des débats ? Quelles conséquences redoutez-vous ?