Pass sanitaire : A compter de ce lundi, les Français de l’étranger peuvent aussi obtenir leur précieux sésame

CORONAVIRUS Les Français qui ne résident pas dans l’UE et de passage en France cet été vont pouvoir faire leur demande. Parmi les conditions, celle d’avoir été vacciné avec l’un des vaccins reconnus par l’Agence européenne des médicaments ou leurs équivalents

F.P.
— 
Photo d'illustration d'un pass sanitaire sur un smart phone.
Photo d'illustration d'un pass sanitaire sur un smart phone. — FRED SCHEIBER/SIPA

Depuis 14 heures ce lundi, les Français de l’étranger vont pouvoir obtenir leur pass sanitaire pour leur séjour en France. Sur Twitter, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger a partagé le communiqué du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères donnant les détails.

Ce dispositif permettra aux Français de l’étranger et leurs ayants droit vaccinés avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments (AEM) ou leurs équivalents d’obtenir un pass sanitaire valable sur le territoire français et dans l’espace européen, y est-il précisé.

Une mesure qui concerne les Français résidant hors de l’UE

Seuls les expatriés qui ne résident pas dans l’Union européenne sont concernés, le pass sanitaire européen fonctionnant déjà en France, précise FrancetvInfo. Autrement dit, pour ces Français vivant hors UE et qui souhaitent demander un pass sanitaire, ils doivent envoyer un mail au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, dont l’adresse diffère selon que l’on réside en Amérique, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient ou en Océanie (voir les adresses dans le tweet de Jean-Baptiste Lemoyne).

A ce courrier électronique, il faut joindre une preuve de vaccination, avec une pièce d’identité et une preuve de résidence à l’étranger. Après réception, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères envoie un QR code qu’il suffit de scanner ou d’imprimer pour pouvoir utiliser son pass sanitaire et ne pas avoir à faire le test tous les deux jours.

Et pour ceux vaccinés avec un vaccin non reconnu en Europe ?

En revanche, il reste le cas des expatriés français qui ont reçu un vaccin non reconnu par l’AEM, comme c’est le cas pour les vaccins russe et chinois. Pour ces derniers, le gouvernement envisage une troisième dose d’un vaccin ARN (Pfizer, BiNTech ou Moderna), indique FrancetvInfo.

Enfin dernière précision apportée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : dans un premier temps, la délivrance de ces pass sanitaire aux Français de l’étranger est réservée à ceux déjà présents sur le territoire national ou arrivant d’ici au 31 août. Les demandes concernant une arrivée postérieure à cette date seront prises en compte ultérieurement.