Vaccination : Gare à ce faux document de consentement éclairé prétendument remis en Suisse

FAKE OFF Un document rédigé par un groupe anti-mesures sanitaires est présenté, à tort, comme un formulaire officiel des autorités suisses

A.O.
— 
Un formulaire administratif (illustration).
Un formulaire administratif (illustration). — Pexels
  • Les autorités suisses feraient-elles preuve de plus de transparence concernant les potentiels effets secondaires ou dangers des vaccins contre le Covid-19 ?
  • C’est ce qu’affirment de nombreux internautes sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, en relayant un prétendu formulaire de consentement alertant sur les risques de cette procédure.
  • Le document n’a rien d’officiel : il émane d’un collectif helvète opposé à la vaccination et aux mesures sanitaires.

« Au moins en Suisse ils ont l’honnêteté d’informer la population avant vaccination ! » Pour cette internaute, nos voisins helvètes auraient le mérite d’être alertés sur les risques de la vaccination anti- Covid-19 avant de franchir le pas.

La preuve, à l’en croire ? Le prétendu document de « consentement éclairé » qui serait remis à cette occasion, et que nombre d’internautes relaient eux aussi, en guise de comparaison avec le manque de transparence du système de santé français.

Un faux formulaire suisse de consentement éclairé pour la vaccination anti-Covid circule.
Un faux formulaire suisse de consentement éclairé pour la vaccination anti-Covid circule. - Capture d'écran.

« Merci de prendre connaissance des points suivants : ce jour, en procédant à l’injection d’un des vaccins anti-Covid-19 […] vous acceptez de rentrer dans le cadre d’une expérimentation médicale. En effet, [ces vaccins] sont encore actuellement en phase III d’élaboration, même si la phase IV a déjà débuté. Ce qui signifie qu’ils sont en cours d’évaluation », peut-on notamment lire sur ce « formulaire » des plus inquiétants, qui liste aussi les « effets secondaires graves, y compris chez les sujets jeunes et en bonne santé, [déjà] recensés ».

Sauf qu’il s’agit en réalité d’un document réalisé par « Réinfo Santé », le pendant suisse du collectif Réinfo Covid, qui milite contre la vaccination et les mesures sanitaires anti-Covid.

FAKE OFF

La mention « Réinfo Santé » est bien visible dans l’en-tête de ce document en date de mai 2021, qui est disponible en téléchargement sur le site du collectif.

Il n’est donc nullement distribué aux citoyens suisses avant leur vaccination contre le Covid-19, ces derniers pouvant en revanche se voir remettre une « fiche d’information en vue du consentement pour les patients », contenant « toutes les informations importantes sur la vaccination contre le Covid-19 » et visant à « compléter l’entretien avec un professionnel avant la vaccination », comme l’explique l’Office fédéral de la santé publique sur son site.

Et si les vaccins Pfizer, AstraZeneca et Moderna sont toujours bien en phase 3 d’essai, cela ne signifie pas que les personnes ayant reçu le vaccin font office de cobayes.

Cette étape consistant à mesurer l’efficacité et la sécurité du vaccin se poursuit actuellement pour mesurer notamment, sur le long terme, l’apparition d’éventuels nouveaux effets indésirables parmi les dizaines de milliers de volontaires ayant débuté ces essais cliniques en juillet 2020. « L’étude permettra de continuer à recueillir des données d’efficacité et de sécurité auprès des participants pendant deux années supplémentaires », précisait ainsi Pfizer à l’automne dernier, comme le rappelle Le Monde.

Enfin, si des chocs anaphylactiques (une réaction allergique sévère) sont bel et bien possibles après vaccination, ils restent très rares, avec une fréquence estimée « à moins de 1 cas/100.000 doses », pouvant en outre concerner « tous les patients et tous les vaccins », rappelait un message récent du ministère de la Santé.