Vaccination : Le CHU de Rouen évoque le magnétisme d’une patiente ? Prudence !

FAKE OFF Un compte rendu de soin anonymisé, dans lequel un médecin constate un phénomène d’attraction chez sa patiente vaccinée contre le Covid-19, circule activement sur les réseaux sociaux. Le CHU réfute tout lien avec le vaccin et porte plainte contre X

Tom Hollmann
— 
Le CHU de Rouen (Illustration)
Le CHU de Rouen (Illustration) — ROBIN LETELLIER/SIPA
  • De nombreuses publications sur les réseaux sociaux partagent un compte rendu de soin du CHU de Rouen, dans lequel un médecin constate chez une patiente vaccinée contre le Covid-19 une attraction de clefs sur le bras, le thorax et le dos.
  • Ce document provient bien du centre hospitalier, mais il ne prouve aucunement que le vaccin a provoqué l’apparition d’un phénomène magnétique.
  • 20 Minutes fait le point.

Un smartphone, une clef, un aimant… De nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux ces derniers mois accusent la vaccination contre le Covid-19 de provoquer des phénomènes magnétiques chez les vaccinés. 20 Minutes vous informait déjà début juin du caractère mensonger de ce phénomène, généralement provoqué par une peau grasse, du scotch double face ou un effet de tension superficielle. Mais puisque les fake news ont la peau dure, nous voilà donc obligés de revenir sur le sujet.

Un « compte rendu » de soin anonymisé circule de manière virale sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière. Dans ce dernier, un médecin du CHU de Rouen indique que sa patiente, « vaccinée depuis le 27 mai 2021 », aurait constaté « de manière fortuite un phénomène magnétique avec attraction de clefs, téléphone », également constaté par son médecin traitant.

Ce compte-rendu de soin du CHU de Rouen a été partagé de très nombreuses fois sur les réseaux sociaux.
Ce compte-rendu de soin du CHU de Rouen a été partagé de très nombreuses fois sur les réseaux sociaux. - T.H.

« Je la vois donc ce jour pour constater à nouveau ce phénomène », écrit le praticien du CHU de Rouen, qui note effectivement une attraction des clefs « au niveau du bras, de la face antérieure du thorax et également dans le dos ». « Il s’agit d’un effet atypique dont la causalité avec le vaccin reste possible », indique-t-il. Il conclut en annonçant « faire une déclaration à la pharmacovigilance en ce sens » et en recommandant à la patiente de faire décaler son IRM, prévu fin juin.

Vulgaire faux ou véritable compte rendu ? Explications.

FAKE OFF

Ce document viral sur les réseaux sociaux provient bien du CHU de Rouen, comme l’a fait savoir le directeur de la communication du centre hospitalier à 20 Minutes, mais il ne prouve en rien qu’un phénomène magnétique a été causé par l’injection du vaccin contre le Covid-19.

« Le médecin qui a pris en charge le patient a été affligé de voir un compte rendu personnel destiné au "médecin traitant et à lui seul" diffusé sur un réseau social. Ce médecin confirme qu’aucun lien avec le vaccin n’a été retenu, mais qu’il a fait un signalement au service de pharmacovigilance pour rassurer la patiente et a demandé un bilan complémentaire non urgent », nous a indiqué le CHU de Rouen.

« Nos médecins sont des scientifiques, c’est pourquoi ils se doivent de ne jamais se montrer formels sur la base d’un simple diagnostique, d’où cette expression de prudence qui se lit dans le compte rendu », ajoute-t-on. « Cet effet magnétique, aucunement lié aux vaccins, est connu et a fait l’objet de nombreuses "fake news" sur les réseaux sociaux. Chez certains patients, la peau, par son caractère graisseux, est susceptible de faire coller les objets, métalliques ou non. »

À la suite de la diffusion de ce document sur les réseaux sociaux, une plainte contre X a été déposée par le chef de service au conseil départemental de l’Ordre des médecins.