Coronavirus en Guadeloupe : L’état d’urgence sanitaire sur le point d’être rétabli

EPIDEMIE Selon le gouvernement, la situation sanitaire se dégrade extrêmement rapidement sur ce territoire

M.F avec AFP

— 

Tout comme en Martinique et à la Réunion, la Guadeloupe pourrait repasser en état d'urgence sanitaire en aout 2021
Tout comme en Martinique et à la Réunion, la Guadeloupe pourrait repasser en état d'urgence sanitaire en aout 2021 — Morel Gilles/Simax/SIPA

À nouveau des couvre-feux et des confinements locaux en Guadeloupe ? Le gouvernement a introduit, lors des débats à l’Assemblée, un nouvel amendement au projet de loi sanitaire qui doit être adopté dans les prochains jours. Celui-ci vise « à réinstaurer l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe face à la dégradation extrêmement rapide de la situation sur le territoire », où le Covid-19 se propage, a annoncé mercredi le secrétaire d’Etat Adrien Taquet devant le Sénat.

« D’ici à la promulgation de la loi » en août, « le gouvernement envisage de prendre un décret qui permettrait l’instauration plus précoce de cet état d’urgence », a-t-il précisé lors de la séance de questions au gouvernement. Ce décret doit être pris en Conseil des ministres, dont le prochain doit se tenir mercredi 28 juillet.

26 % des habitants totalement vaccinés

En Guadeloupe, l’incidence est de 81 cas pour 100.000 habitants et le nombre de cas positifs a augmenté de 61 % la semaine passée par rapport à la précédente. Mais le gouvernement est surtout alerté par le « déficit de vaccination » sur ce territoire, qui pourrait mener à un engorgement rapide des services de santé. « Le taux de couverture vaccinale de la population n’est que de 26 % », a pointé Adrien Taquet, en plaidant pour « développer les stratégies "d’aller vers" en (s') appuyant notamment sur les collectivités locales ».

Adrien Taquet a plus généralement qualifié de « préoccupante » la situation dans les Outremers, alors que l’état d’urgence sanitaire a déjà été réinstauré en Martinique et à La Réunion. Ce régime d’exception permet notamment de limiter la circulation des personnes et d’ordonner un reconfinement local en cas de circulation trop active du virus.