Coronavirus : 96 % des Français ayant développé des formes symptomatiques la semaine dernière n’étaient pas vaccinés, annonce Olivier Véran

CORONAVIRUS Ces chiffres seront dorénavant rapportés chaque semaine, a précisé le ministre de la Santé ce jeudi

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 14 juillet à Paris.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 14 juillet à Paris. — STEPHANE LEMOUTON / POOL / SIPA

La quasi-totalité – 96 % – des Français qui ont contracté le Covid-19 avec des symptômes la semaine dernière n’étaient pas vaccinés, a affirmé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’une visite express au vaccinodrome de Chambéry (Savoie). Ils ont presque tous été infectés par le variant Delta, particulièrement contagieux, a ajouté le ministre. Ces chiffres, a-t-il précisé, seront dorénavant apportés chaque semaine « en toute transparence » à la population.

« Lorsque vous êtes vaccinés, vous avez donc au moins quatre fois moins de risques d’attraper le Covid », a assuré Olivier Véran. Interrogé sur les manifestations organisées contre le pass sanitaire, il a d’abord relativisé le mouvement, vu le faible nombre des manifestants, avant d’admettre avoir « un peu de difficultés à les comprendre ».

Un « engagement » pour les soignants

Le ministre de la Santé s’est par ailleurs montré peu inquiet face à l’opposition de certains soignants menaçant de démissionner, en raison de l’obligation de se faire vacciner : « Quand on choisit de porter la blouse, c’est un engagement » qui suppose de se faire vacciner. « L’obligation vaccinale existe déjà dans le droit », a-t-il d’ailleurs rappelé.

Une baisse importante des prises de rendez-vous avait été constatée ces dernières semaines, mais, depuis les annonces d’Emmanuel Macron lundi soir, 4.000 demandes de rendez-vous supplémentaires par rapport à la moyenne ont été comptabilisées pour le seul centre de vaccination de Chambéry. Au niveau national, Olivier Véran a chiffré à 3 millions le nombre de rendez-vous pris depuis l’intervention du président de la République. Jeudi après-midi, lors d’un déplacement dans les Hautes-Pyrénées, le chef de l’Etat a salué « la prise de conscience » des Français.