Coronavirus en Martinique : Une flambée de nouveaux cas positifs

PANDÉMIE L’arrivée de renforts sanitaires a été programmée dans l’île, où l’état d’urgence sanitaire a été déclaré

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une manifestation à Fort-de-France, le 27 février.
Lors d'une manifestation à Fort-de-France, le 27 février. — Lionel CHAMOISEAU / AFP

L’épidémie de Covid-19 flambe en Martinique, où l’état d’urgence sanitaire, assorti d’un couvre-feu, a été déclaré mardi. Pas moins de 777 contaminations supplémentaires ont été enregistrées entre lundi et mardi sur l’île des Antilles françaises.

Le nombre de cas positifs au coronavirus en Martinique avait déjà été multiplié par quatre (410 cas positifs, contre 110 la semaine précédente) entre le 28 juin et le 4 juillet. Il a encore doublé la semaine suivante, avec 997 nouveaux cas entre le 5 et le 11 juillet. Des chiffres qui ont fait bondir le taux d’incidence : 278 cas pour 100.000 habitants, contre 114 la semaine précédente.

Faible taux de vaccination

Le plan blanc a été activé lundi et l’arrivée de renforts sanitaires nationaux a été programmée. Selon un communiqué de l’agence régionale de santé mardi, le taux de vaccination dans l’île est de 14,3 % pour les personnes de 12 ans et plus. A titre de comparaison, le taux de vaccination de la population totale dans l’ensemble de la France est de 42,5 %. Le nombre de rendez-vous pris a toutefois été multiplié par trois, quelques heures après l’intervention sur la radio RCI, mardi matin, du préfet de la Martinique, Stanislas Cazelle.

Mercredi, la première soirée de couvre-feu, qui court de 21 h à 5 h, a entraîné une manifestation devant les bâtiments de la préfecture, à Fort-de-France. « Non à la dictature », « Nous ne sommes pas des cobayes » ou encore « Liberté » ont été scandés au cours de cette marche d’un millier de personnes. Un autre territoire ultramarin, La Réunion, dans l’océan Indien, a également été placé en état d’urgence sanitaire.