Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Taux d'incidence, vaccination, variant... On fait le point sur l'épidémie

COVID-19 Le seuil d’alerte a été de nouveau franchi dans le département

Elise Martin
— 
Le centre de vaccination du palais des expositions, à Nice (Illustration)
Le centre de vaccination du palais des expositions, à Nice (Illustration) — SYSPEO/SIPA
  • En dix jours, le taux d’incidence a triplé à Nice, qui est revenue dans le top 5 des métropoles les plus touchées par le nombre de cas positifs.
  • La vaccination continue, surtout après les annonces d’Emmanuel Macron. Plus de 10.000 inscriptions ont été enregistrées pour un rendez-vous en une journée.
  • La proportion des variants porteurs de la mutation L452R, le variant Delta, est en forte augmentation et s’élève à 79 % dans la région.

Hausse du taux d’incidence, présence du variant Delta, progression de la campagne vaccinale, on fait le point sur la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes.

Un taux d’incidence qui a triplé en dix jours

Le Pr Michel Carles, infectiologue au CHU de Nice, prévenait fin juin « d’une nouvelle vague à notre porte » lors d’une interview à 20 Minutes. En effet, malgré des indicateurs encourageants en mai, les Alpes-Maritimes connaissent depuis quinze jours, une hausse du nombre de cas positifs au Covid-19, il s’élevait à 76 ce mardi soir. En dix jours, le taux d’incidence a triplé dans la métropole de Nice, passant de 19 cas pour 100.000 habitants à 60, dépassant alors le seuil d’alerte fixé à 50.

Dans son point sur l’épidémie, l’Agence régionale (ARS) Paca alertait ce mardi soir : « Le taux de positivité augmente (1,1 % en semaine 27) tout comme le taux d’incidence régional qui double chaque semaine ». Avant de préciser : « La hausse des taux d’incidence est très importante chez les 15-30 ans, qui dépasse nettement les 100 pour 100.000 habitants et même les 200/100.000 chez les 20-25 ans (versus 82 en semaine 26). »

L’accent sur la vaccination

Des injections sans rendez-vous pour tous, un label « confiance » pour les restaurants et commerces dont tout le personnel est vacciné… dans la métropole niçoise, les initiatives pour inciter la population réticente à se vacciner se succèdent depuis le début du mois de juillet. Le pass sanitaire, obligatoire dans de nouveaux lieux à partir d’août, a donné un petit coup d’accélérateur aux hésitants.

« Durant la nuit nous avons enregistré environ 10.000 nouvelles inscriptions sur la plateforme de prise de rendez-vous », a confié Véronique Borré, responsable de l’agence de sécurité sanitaire, environnementale et de gestion des risques qui gère la logistique vaccinale à Nice-Matin, au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron.

Un engouement également constaté au centre commercial Cap 3000, à Saint-Laurent-du-Var. Plus de 70 personnes attendaient, mardi, devant le point de vaccination mis en place par les sapeurs-pompiers, une demi-heure avant l’ouverture.

Dans les Alpes-Maritimes, 613.002 personnes avaient reçu au moins une dose du vaccin, soit 55.85 % des habitants. Dans la région, ce sont 47 % de la population qui a reçu un schéma vaccinal complet.

Le variant et les hospitalisations

Dans la région Paca, la proportion des variants porteurs de la mutation L452R, le variant Delta, est en forte augmentation et s’élève à 79 %, contre 61 % au niveau national.

L’ARS indique tout de même que « l’ensemble des indicateurs hospitaliers est en diminution, avec une baisse du nombre total de personnes hospitalisées et du nombre total de personnes en service de soins critiques par rapport à la semaine précédente. »