Coronavirus : Depuis quelques jours, le taux d’incidence « ne semble plus diminuer », annonce Gabriel Attal

EPIDEMIE Le gouvernement est de plus en plus préoccupé par l’expansion du variant Delta sur le territoire français

20 Minutes avec AFP
— 
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. — JC Tardivon/SIPA

« La vigilance reste absolue et nous avons des motifs de préoccupation », a annoncé Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres ce mercredi. Le porte-parole du gouvernement a ainsi affirmé que « depuis quelques jours, le taux d’incidence au niveau national ne semble plus diminuer ». C'est-à-dire que le nombre de nouveaux malades du Covid-19 sur une période donnée ne baisse plus. 

Une stagnation qui s’explique d’abord par le fait que « plus le niveau et le nombre de contaminations est faible, moins la baisse est rapide ». Un critère rassurant mais qui n’est malheureusement pas le seul à expliquer le phénomène. « Il y a aussi une part qui nous inquiète, c’est la perspective du variant Delta et son rôle dans cette situation », a complété Gabriel Attal.

20 % des contaminations actuelles

« Le variant Delta progresse, il progresse même très rapidement. Il représentait environ 10 % des contaminations la semaine dernière. C’est un niveau qui a doublé en moins d’une semaine. Ce variant Delta est 60 % plus contagieux que le variant britannique, qui était lui-même deux fois plus contagieux que la souche initiale », a détaillé le porte-parole du gouvernement.