Coronavirus : Avec « 20 % des cas », le variant Delta « devient progressivement dominant » en France, selon Olivier Véran

EPIDEMIE De plus en plus de départements français sont touchés par le variant Delta du coronavirus

Manon Aublanc
— 
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Brignoles le 12 mai 2021.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Brignoles le 12 mai 2021. — CHAMUSSY/SIPA

Le variant Delta, identifié en Inde, qui progresse en France, représente désormais « 20 % des diagnostics » dans l’Hexagone et devient «progressivement dominant» sur le territoire, a fait savoir le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce mardi sur Franceinfo.

« Le variant Delta représente 20 % des diagnostics en France, mais il devient progressivement dominant. Il faut qu’on reste très vigilant, qu’on se vaccine (…). Ce variant qui est très contagieux va nous mettre face à de nombreux défis », a mis en garde le ministre de la Santé.

Vaccination insuffisante des soignants

« Si on est tous vaccinés, ça ne voudra pas dire zéro circulation du virus, mais ça voudra dire qu’il y aura zéro impact sanitaire, donc zéro impact social, économique, éducatif », a rappelé Olivier Véran, qui estime que la vaccination n’est pas encore suffisante chez les soignants.

« Le taux de vaccination monte encore (chez les soignants), mais pas suffisamment vite (…). Si la vaccination est insuffisante, nous irons vers une vaccination obligatoire (chez les soignants), on se donne jusqu’à septembre », a-t-il poursuivi, en ajoutant que dans l’Ehpad des Landes où une trentaine de cas de Covid-19 ont été détectés, « ce qu’on me dit, c’est qu’il y a eu six soignants contaminés dont cinq n’étaient pas vaccinés ».