Vaccination : L’autorité de santé américaine ajoute un avertissement de risque cardiaque lié à Pfizer et Moderna

PANDEMIE La décision intervient après que des rares cas de myocardite et de péricardite ont été recensés à travers le pays

20 Minutes avec AFP
— 
Aux Etats-Unis, les vaccins Pfizer et Moderna se voit ajouter un risque d'inflammation à la documentation qui les accompagne.
Aux Etats-Unis, les vaccins Pfizer et Moderna se voit ajouter un risque d'inflammation à la documentation qui les accompagne. — The Arizona Republic-USA TODAY N/SIPA

L’autorité de santé américaine, la Food and Drug Administration (FDA) a décidé d’ajouter vendredi un nouvel avertissement à la notice accompagnant les vaccins contre le Covid-19 Moderna et Pfizer. Celui-ci concerne le risque rare d’inflammation cardiaque chez certains patients après administration du vaccin.

Selon la FDA, les risques de myocardite et de péricardite seraient plus élevés après l’injection de la deuxième dose et les symptômes surviendraient quelques jours après la vaccination.

Plus de 1.200 cas aux Etats-Unis

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) aux Etats-Unis, rapporte de son côté qu’au 11 juin plus de 1.200 cas de ces inflammations avaient été signalés sur près de 300 millions de doses de vaccin à ARN messager administrées.

A la suite de ces effets secondaires, 309 personnes de moins de 30 ans ont été hospitalisées aux Etats-unis, recensent les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Depuis, 295 d’entre elles sont sorties de l’hôpital.