Coronavirus : Non, les vaccins ne permettent pas d’être détecté par Bluetooth ! Gare aux vidéos trompeuses

FAKE OFF Contrairement à ce qu’affirment des vidéos sur le Web, les personnes vaccinées contre le Covid-19 ne sont pas devenues « connectées » et détectables par Bluetooth

L.M.

— 

Illustration d'une personne masquée qui utilise un smartphone.
Illustration d'une personne masquée qui utilise un smartphone. — Fábio Lucas
  • D’après des vidéos virales sur le Web, les personnes vaccinées deviendraient détectables par le Bluetooth de leur téléphone. Des canulars pris aux sérieux par certains internautes.
  • Aucun élément ne permet d’affirmer que les vaccins contre le Covid-19 permettent de devenir repérables via cette technologie.

Plus c’est gros, plus ça passe ? Après les théories sur des nanoparticules reliées à la 5G présentes dans les vaccins contre le Covid-19, c’est au tour de la technologie Bluetooth d’être associée à la vaccination sur les réseaux sociaux. Relayées massivement sur le web, des vidéos prétendent que les vaccins ont des conséquences très étranges sur le corps humain, rendant les personnes qui ont reçu une dose « connectés en Bluetooth ».

« Maintenant le Bluetooth reconnaît les vaccinés comme des appareils électroniques dans un bar en Italie », a assuré il y a quelques jours un internaute sur Twitter. Et il est loin d’être le seul à tenir ce type de propos.

Une publication concernant les vaccins contre le Covid-19 et une fausse information sur le Bluetooth.
Une publication concernant les vaccins contre le Covid-19 et une fausse information sur le Bluetooth. - Capture d'écran

20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

L’une des premières vidéos à l’origine de cette folle rumeur semble être une vidéo publiée sur TikTok, qui n’est plus en ligne sur l’ application mais toujours consultable sur d’autres plateformes. Dans une courte séquence, on observe un homme se plaindre d’être « connecté » par Bluetooth quel que soit le lieu où il se rend.

Aucune preuve

La démonstration pourrait être presque convaincante. Seulement, il faut savoir que la plupart des appareils disposant de la technologie Bluetooth ont un nom, et que ce dernier peut généralement être modifié. Des noms faisant penser aux vaccins ne constituent donc pas des preuves sérieuses.

Gros plan d'une vidéo virale prétendant dévoiler les effets - « Bluetooth side effects » - du vaccin AstraZeneca.
Gros plan d'une vidéo virale prétendant dévoiler les effets - « Bluetooth side effects » - du vaccin AstraZeneca. - Capture d'écran

Comme l’a souligné l’agence Reuters, le nom d’un téléphone mobile peut être transformé en « AstraZeneca_ChAdOx1-S » et s’afficher ainsi dans la liste des appareils Bluetooth disponibles à proximité. Une notification s’affiche alors, comme on peut l’observer sur la capture d’écran ci-dessus, réalisée à partir de l’une des vidéos virales. Celle-ci ne constitue pas la preuve qu’une personne vaccinée est physiquement connectée par Bluetooth.

D’autres vidéos, repérées notamment par la presse italienne, dont le site de fact-checking Bufale.net, font état du même « phénomène ». La technique reste la même : des listes d’appareils rebaptisés sont présentées par les auteurs des vidéos comme des personnes vaccinées détectables par Bluetooth.

Pas de puce dans les vaccins

La présence d’éléments liés à la technologie Bluetooth dans les vaccins contre le Covid-19 n’est pas prouvée. Les listes des ingrédients utilisés par plusieurs laboratoires ont été publiées. Les substances contenues dans le vaccin d’AstraZeneca sont détaillées sur le site du gouvernement britannique. La liste des composants du vaccin  Pfizer est également accessible en ligne.

Force est de constater que les vaccins ne feront pas de vous l’alter ego de votre enceinte connectée préférée !