Coronavirus : Vous avez hâte de vous refaire la bise ou vous ne voulez plus embrasser personne sur la joue ? Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ Si pour certains, la pandémie de coronavirus aura été une super excuse pour ne plus se faire la bise, d’autres ont hâte d’embrasser à nouveau leurs proches sur les deux joues

A.B.

— 

Dans le monde d'avant Covid, Brigitte Macron devait faire la bise à Donald Trump.
Dans le monde d'avant Covid, Brigitte Macron devait faire la bise à Donald Trump. — Francois Mori/AP/SIPA

« On se fait pas la bise hein, Covid oblige ! » Après plus d’un an de pandémie, s’il est une tradition toute française à laquelle nous avons dû renoncer à cause du coronavirus, c’est de se faire la bise. C’est même l’un des principaux gestes barrières, grâce auquel de nombreuses contaminations au Covid-19, mais aussi à la grippe saisonnière et à la gastro-entérite, ont été évitées. Si c’est un véritable crève-cœur pour les uns, c’est en revanche une libération pour beaucoup de personnes, qu’elles aient une petite tendance à l’hypocondrie ou qu’elles soient ravies d’avoir l’excuse parfaite pour ne plus faire la bise aux relous de leur entourage.

Et vous ? Avez-vous hâte de claquer la bise à vos proches ? Vous avez peut-être même déjà recommencé à vous embrasser sur les joues ? Ou au contraire, ne plus être obligé de faire la bise à tout le monde est pour vous l’un des rares points positifs de cette pandémie ? Et pourquoi êtes-vous déterminé à conserver ce geste barrière ? Racontez-vous.