Coronavirus : Oui, le don du sang est possible après la vaccination

FAKE OFF Est-il possible de donner son sang après s’être fait vacciner contre le coronavirus ? L’EFS confirme qu'il n'y a aucune contre-indication et appelle urgemment aux dons

L.M.

— 

Image d'illustration representant un don du sang organisé par l'EFS au sein du Centre Hospitalier de Grasse.
Image d'illustration representant un don du sang organisé par l'EFS au sein du Centre Hospitalier de Grasse. — Frederic DIDES/SIPA
  • La question revient souvent dans les discussions et sur les réseaux sociaux : est-il possible de donner son sang après avoir reçu une dose (ou les deux) de vaccin contre la Covid-19 ?
  • La réponse de l’établissement français du sang (EFS) est très claire. Après une injection de vaccin, il est possible de donner son sang sans délai.
  • Face aux manques de stock, l’EFS lance un appel à la mobilisation des donneurs.

« Si je suis vacciné contre la Covid-19, est-ce que je peux donner mon sang ? » Si comme pour d’autres internautes, cette question vous taraude, continuez votre lecture. 20 Minutes fait le point sur les règles et recommandations actuelles.

FAKE OFF

« Puis-je donner mon sang si je suis vacciné contre la Covid-19 ? » A cette question, la réponse est limpide : c’est oui. Et cela, quelque soit le vaccin injecté ( Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen), ainsi qu’après une première ou deuxième dose.

L’établissement français du sang explique sur son site Internet que « dans la grande majorité des cas, il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter. » La vaccination contre le coronavirus n’est donc pas considérée comme une contre-indication.

Echange de tweets concernant la possibilité de donner son sang.
Echange de tweets concernant la possibilité de donner son sang. - Capture d'écran

« Il n’y a que dans les cas de vaccination en dehors de l’UE ou dans le cadre d’un essai vaccinal qu’il faudra respecter un délai de 28 jours avant de donner son sang », poursuit l’EFS.

Le 15 janvier dernier, le Haut conseil de la santé publique a émis un avis dans lequel il recommande qu' « aucune exclusion, même très provisoire, ne soit effectuée pour un don chez les sujets récemment immunisés par un vaccin anti-Covid-19 à base d’ARN messager ».

Les réserves de sang sont trop basses

Récemment, le directeur médical de l’EFS, Pascal Morel, a souligné sur France Info que les réserves de sang n'étaient « pas bonnes ». L’établissement lance actuellement un appel national à la mobilisation des donneurs. Pour donner son sang, les principales obligations sont d’avoir entre 18 et 70 ans, d’être en bonne santé et de peser au minimum 50 kg.

Si les personnes vaccinées peuvent faire des dons du sang sans crainte, les règles sont différentes pour celles testées positives au Covid-19. Les concernant, l’EFS précise qu’il faut patienter 28 jours après le début des symptômes ou bien 14 jours après leur disparition avant de pouvoir effectuer un don. Pour les cas asymptomatiques, il suffit d’attendre 14 jours à partir de la date du test.