Coronavirus dans les Landes : Le variant Delta est bien installé mais les indicateurs sanitaires s’améliorent

EPIDEMIE « La situation sanitaire s’améliore dans le département », déclare la préfecture des Landes dans un communiqué

E.P.
— 
La vaccination est une bonne façon de lutter contre la propagation du variant delta.
La vaccination est une bonne façon de lutter contre la propagation du variant delta. — SYSPEO/SIPA

Le variant Delta (ancien variant indien) continue sa progression dans les Landes, avec désormais quelque 250 cas avérés et probables mais globalement « la situation sanitaire s’améliore dans le département », déclare mardi soir la préfecture des Landes dans un communiqué.

La décrue a lieu dans ce département comme dans tout le pays, en dépit de la présence de ce variant. « Les indicateurs de suivi sont favorables, avec un taux d’incidence à la baisse, 47 nouveaux cas pour 100.000 habitants, et un taux de positivité à un niveau faible, également à la baisse à 1,4 % », pointe la préfecture.

Le variant impliqué dans 30 % des contaminations

Grâce aux mesures de criblage et de séquençage réalisées, on sait que « le variant s’est installé largement dans les Landes depuis début mai, et prend le pas sur les autres variants, qui sont en baisse. On peut estimer sa présence à 30 % de l’ensemble des contaminations Covid-19 sur les trois dernières semaines », précise la préfecture.

Seulement trois patients hospitalisés dans les Landes ont une forme grave imposant une admission en réanimation dont deux sont positifs au variant Delta. Les centres hospitaliers de Dax et Mont-de-Marsan notent une stabilisation des entrées en hospitalisation de patients Covid-19. Les personnes contaminées par le variant Delta sont plutôt jeunes et non vaccinées.

À ce jour, plus de 50 % de la population landaise a reçu une première injection. Les autorités sanitaires incitent à la vaccination « pour faire barrage au virus et à ses variants ».