Coronavirus au Royaume-Uni : Le mal de tête premier symptôme des malades du variant Delta

PANDEMIE La perte de goût, longtemps symbolique du coronavirus, est bien moins présente

R. G.-V.

— 

Un test nasopharyngé. (illustration)
Un test nasopharyngé. (illustration) — BERTRAND GUAY / AFP

Les symptômes du coronavirus variant Delta ne sont pas exactement les mêmes que les autres. C’est en tout cas la conclusion de Tim Spector, professeur d’épidémiologie génétique au King’s College de Londres. En se basant sur les déclarations de malades, ce sont les symptômes d’une « mauvaise grippe » qui remontent le plus souvent, indique Ouest-France qui cite The Guardian.

Maux de tête, mal de gorge, nez qui coule… sont désormais en tête de liste des symptômes des jeunes malades britanniques, où le variant Delta est responsable de 90 % des contaminations. Il y a quelques mois encore ce sont la fièvre, la perte de goût, de l’odorat et la toux qui étaient les symptômes les plus répandus.

Les jeunes les plus touchés

Aujourd’hui, la perte de goût, longtemps « symbolique » du Covid-19, n’est même plus dans le « top 10 ».

Et c’est un problème, d’après Tim Spector : « Les gens peuvent penser qu’ils n’ont qu’un simple rhume saisonnier, et ils continuent à aller à des fêtes… » Et, évidemment, le risque de contamination s’en trouve démultiplié. Point « positif » néanmoins, ce sont les jeunes qui sont les plus touchés, car le taux de vaccination y est moins important, mais ils font des formes moins graves de la maladie.