Déconfinement : Aurore Bergé (LREM) appelle à « respecter » le couvre-feu jusqu’au 30 juin

REGLES Le couvre-feu de 23 heures doit s'étendre jusqu'au 30 juin prochain

20 Minutes avec AFP

— 

Aurore Bergé, députée de la 10e circonscription des Yvelines.
Aurore Bergé, députée de la 10e circonscription des Yvelines. — Jacques Witt

« Il faut respecter » la règle du couvre-feu à 23 heures, a exhorté lundi la présidente déléguée de LREM Aurore Bergé, alors que la présidente de l’Ile-de-France Valérie Pécresse réclame sa suppression. « On a dit que ce serait au 30 juin qu’on pourrait avoir cette levée du couvre-feu, il faut que ça tienne jusque-là et donc il faut à la fois continuer à se faire vacciner (…) et respecter les règles qui existent jusque-là », a fait valoir la députée des Yvelines sur Cnews.

« C’est pas parce que la loi est contournée que la loi est mauvaise, alors qu’il y a plutôt une demande d’autorité dans le pays », a-t-elle ajouté. « C’est justement parce que ça va bien (sur le front de l’épidémie) qu’il faut garder un certain nombre de règles ». Alors que la présidente de la région, candidate à sa réélection, a réclamé dimanche sur BFMTV la suppression du couvre-feu en échange d’une « intransigeance sur les gestes barrières », Aurore Bergé a jugé qu'« il est toujours plus populaire de dire "on va lâcher du lest" », mais qu'« il faut au contraire assumer d’avoir des règles », car ne pas le faire « ne serait pas responsable ». Elle a aussi souligné que le couvre-feu était « une décision du président de la République à une époque où certains auraient préféré qu’on mette le pays sous cloche ».