Coronavirus : La pression sur l'hôpital au plus bas depuis octobre

EPIDEMIE Ce mercredi, 13.526 personnes étaient hospitalisées, un chiffre qui n’était plus descendu à ce niveau depuis le 21 octobre

20 Minutes avec AFP

— 

Dans le service réanimation de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, le 16 avril 2021 (illustration).
Dans le service réanimation de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, le 16 avril 2021 (illustration). — Marin Driguez/SIPA

Le nombre de personnes hospitalisées en raison du Covid-19 a poursuivi sa baisse, ce mercredi, la pression étant au plus bas depuis fin octobre, selon les données publiées par Santé publique France.

L’agence sanitaire recensait 13.526 personnes hospitalisées au total, soit un recul de 47 % en un mois (ils étaient alors 25.800). Ce chiffre n’était plus descendu à ce niveau depuis le 21 octobre. De même, les services de soins critiques, qui traitent les cas les plus graves, comptaient 2.326 patients mercredi, soit moitié moins qu’il y a un mois. Ce chiffre est au plus bas depuis le 22 octobre.

65 décès supplémentaires

L'épidémie a causé la mort de 65 personnes ces dernières vingt-quatre heures à l'hôpital (contre 72 mardi et 96 il y a une semaine), portant le nombre total de décès à 83.802 à l'hôpital et 110.231 au total depuis le début de la maladie, début 2020.

Le nombre de contaminations s'élève à 5.557 cas confirmés depuis la veille. Le taux de positivité sur les sept derniers jours, soit le pourcentage du nombre de personnes testées positives par rapport au total de personnes testées, était à 2,3%, contre 3,1% le mercredi précédent.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a relevé lors d’une visite au tournoi de tennis de Roland-Garros l'« évolution très favorable » des indicateurs, en ce jour de nouvelles levées d’une batterie de restrictions.

Les salles de restaurant ont ouvert, ainsi que les salles de sport, et les jauges dans les cinémas, les musées et les théâtres ont été relevées. L’amélioration de la situation est due, entre autres, à l’avancée de la vaccination. Selon la Direction générale de la Santé, 29.056.963 personnes ont reçu une première injection, et 13.082.882 une deuxième. Cela représente respectivement 55,3 % et 24,9 % de la population majeure.