Vaccination : Les 12-18 ans pourront se faire vacciner à partir du 15 juin « sur la base du volontariat » et « avec l’accord des parents »

VACCINATION Le chef de l’Etat s’est par ailleurs félicité que 50 % des Français adultes aient reçu une première dose du vaccin

Manon Aublanc
— 
Illustration d'une vaccination avec le sérum Pfizer.
Illustration d'une vaccination avec le sérum Pfizer. — ' Cesar Gomez / SOPA Images

On connaît maintenant la date. A partir du 15 juin, les Français de 12 à 18 ans pourront se faire vacciner contre le coronavirus, a annoncé Emmanuel Macron, ce mercredi à Saint-Cirq-Lapopie (Lot), deux jours après l’ouverture de la vaccination à tous les plus de 18 ans.

Ce mercredi soir sur TF1, Olivier Véran a donné quelques précisions, indiquant que la vaccination des jeunes se ferait « sur la base du volontariat », « avec l’accord des parents » et ne sera « en aucun cas obligatoire ». « Cela va participer au mouvement d’immunité collective qui nous permettra de limiter la fermeture de classes à la rentrée et de protéger les adolescents », a-t-il poursuivi.

Le temps entre deux doses allongé pour les vacances

Le ministre de la Santé a également annoncé « des mesures dérogatoires » permettant de repousser de deux semaines son rendez-vous pour la deuxième injection. « Quand vous êtes vacciné en centre, un rendez-vous est fixé sept semaines plus tard. Là, il sera possible de le prendre entre six et huit semaines plus tard. Cela permettra de ne pas freiner la vaccination au mois de juin », a-t-il précisé.

Le chef de l’Etat s’est par ailleurs félicité que 50 % des Français adultes aient reçu une première dose du vaccin, ce qui représente selon lui « véritablement un cap » dans la campagne de vaccination. Il a toutefois appelé les Français à rester « extrêmement prudents et vigilants », car la circulation du virus progresse dans certaines parties du territoire, notamment dans le Sud-Ouest. Emmanuel Macron a expliqué que la décision de lancer la vaccination des adolescents avait été prise au cours du conseil de défense qui s’est tenu dans la matinée à l’Elysée.

Vers la vaccination des 12-15 ans ?

La Haute autorité de santé (HAS) a rendu mercredi un avis sur la vaccination des 12-15 ans. Elle doit le communiquer jeudi matin, après le feu vert de l’Agence européenne des médicaments (EMA) à l’utilisation du produit de Pfizer/BioNTech pour cette tranche d’âge.

Au total, depuis le début de la campagne de vaccination en France, 26,1 millions de personnes (39,1 % de la population totale) ont reçu au moins une injection de vaccin, dont 11,2 millions qui ont reçu deux doses (16,7 % de la population totale).