Coronavirus à Liverpool : Seulement 11 tests positifs parmi les 13.000 participants aux « soirées-tests »

EXPÉRIENCE Le directeur de la santé publique de Liverpool a qualifié les expériences en conditions réelles de « succès »

20 Minutes avec Agence

— 

Deux soirées dans une discothèque ont notamment été organisées à Liverpool.
Deux soirées dans une discothèque ont notamment été organisées à Liverpool. — William Abenhaim/SIPA

Les événements-tests organisés à Liverpool (Royaume-Uni) afin d’étudier la propagation du Covid-19 lors de grands rassemblements n’ont pas eu d’effets sur la circulation du virus. Matt Ashton, directeur de la santé publique de la ville cité par la BBC, a qualifié les expériences de « succès, indubitablement ». Elles avaient réuni un total de 13.000 personnes.

Les responsables de cette étude avaient organisé un festival pendant trois jours à partir du 28 avril, deux soirées dans une discothèque le 30 avril et le 1er mai, ainsi qu’un concert dans le parc de Sefton le 2 mai. Les participants n’avaient pas l’obligation de porter de masques ou de respecter la distanciation physique. Il leur avait été recommandé de subir un dépistage du Covid-19 le jour de l’événement auquel ils prenaient part puis cinq jours plus tard.

Des contaminés qui se connaissaient

Onze personnes ont été testées positives après avoir participé à l’expérience. Neuf avaient passé une soirée dans la boîte de nuit et les deux autres avaient assisté au concert. Matt Ashton a cependant indiqué que les individus en question se connaissaient. « Il est donc également possible que ces gens aient été contaminés après les expériences en conditions réelles », a-t-il estimé.

En fonction des événements, seuls 25 à 43 % des participants ont par ailleurs communiqué leurs résultats de tests PCR aux organisateurs, a précisé l’un d’eux, professeur en politiques sanitaires. Le taux d’incidence du coronavirus est en baisse à Liverpool. Il atteignait 7,4 malades pour 100.000 habitants la semaine du 21 mai, contre 9,8 sept jours plus tôt.